Smartphone en classe : l’Espagne prévoit une solution drastique !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Insuffisance de concentration en classe à cause du téléphone portable ? Le gouvernement espagnol envisage une solution radicale.

Le 13 décembre dernier, la ministre de l’Éducation nationale, Pilar Alegria a déclaré l’interdiction de l’usage du téléphone portable dans les écoles, les collèges et les lycées.

Téléphone portable : interdit dans les écoles, collèges et lycées en Espagne

Dans les écoles, collèges et lycées, l’Espagne va empêcher l’utilisation des téléphones portables. Annoncée le mercredi 13 décembre 2023 par la ministre de l’Éducation Pilar Alegria, cette mesure a pour objectif de renforcer la concentration des élèves face aux divertissements incessants des nouvelles technologies.

D’ailleurs, les recherches de l’OCDE et de l’UNESCO ont confirmé que l’usage abusif des smartphones est capable d’entraver l’attention et l’apprentissage.

En France, l’interdiction des smartphones dans les écoles primaires et les collèges était en vigueur depuis 2018. Pendant les cours, 30% des élèves sont distraits par les appareils numériques.

D’après toujours l’UNESCO, un pays sur quatre a déjà adopté des lois qui interdisent l’usage des téléphones en classe. C’est une statistique qui montre que la situation est problématique.

Après la réclamation des parents espagnols d’une réglementation plus stricte, l’Etat espagnol propose cette interdiction du téléphone portable durant les heures de cours.

Une discussion entre interdiction et limitation

Même si cette décision présente des bénéfices évidents, l’initiative ne met pas tout le monde d’accord. De nombreuses familles espagnoles se soucient de la perte de contact avec leurs enfants. Et pour cause, le smartphone leur permet de vérifier les trajets de la maison jusqu’à l’école.

Certaines régions comme la Galice et Castille-La-Manche ont également contesté une interdiction totale. Elles préfèrent juste une restriction.

En envisageant cette mesure, l’Espagne a fait un gros engagement conduisant à un débat complexe. Après des discussions avec les régions, cette initiative va permettre de redresser la politique éducative.

En outre, il s’agit d’une interdiction qui sert à améliorer les performances scolaires. La génération future va être également plus attentive et moins dépendante de la technologie.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.