Si vous végétalisez votre balcon, vous devrez être conforme aux règles imposées !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Vous avez un balcon et vous l’utilisez pour faire pousser des plantes ? Oui, c’est tout à fait votre droit mais il ne faut pas faire n’importe quoi.

Beaucoup de passionnés aménagent ainsi un petit coin de verdure sur leur balcon mais cela peut vous coûter cher si vous ne suivez pas les règles en vigueur !

Le balcon se présente comme un espace pour respirer de l’air frais quand on ne dispose pas d’un jardin. Bon nombre de gens essaient ainsi de convertir cet espace en un petit coin vert en plantant des fleurs et des plantes de toutes sortes.

Cependant, avant de vous lancer dans cette aventure, sachez qu’il existe des règles spécifiques à respecter. En effet, beaucoup de propriétaires ne savent pas qu’en aménageant leur balcon en un jardin luxuriant, cela peut présenter certains dangers.

Il faut ainsi rectifier votre installation pour qu’elle ne soit pas risquée pour les autres.

Faites attention à la manière dont vous installez vos jardinières !

Pour avoir un balcon tout en fleurs, les jardinières de plantes sont vos meilleurs alliés. Mais il arrive que vous les installez incorrectement.

Habituellement, on place les jardinières vers l’extérieur pour gagner de la place sur votre espace tout en faisant profiter les passants de vos magnifiques plantes.

Mais là, on fait une grosse erreur même s’il n’existe pas toujours de législation nationale concernant l’installation des pots de fleurs et jardinières sur les balcons.

En réalité, l’aménagement d’un balcon doit respecter les arrêtés préfectoraux ou municipaux, le règlement de copropriété ou certaines clauses spécifiques dans les contrats de location.

Pour assurer la sécurité, certaines villes empêchent l’installation des jardinières sur les balcons. Mais pour la plupart, c’est juste une question de limitation.

Faites attention car si les jardinières tombent, le propriétaire est le responsable des dommages corporels ou matériels causés. Il faut ainsi installer les pots et jardinières à l’intérieur du garde-corps.

Si vous habitez en copropriété, les règlements peuvent indiquer une limite de poids, de hauteur et du type de plantes autorisées. Et ce, afin d’éviter les risques d’effondrement ou de dommages à la structure du bâtiment.

Ces règles interdisent souvent l’usage des systèmes d’arrosage automatiques qui peuvent entraîner des infiltrations d’eau chez le voisinage. Il est conseillé ainsi de s’informer et de respecter les règles de création d’un coin de verdure.

Pour que votre balcon soit conforme aux règles, choisissez des plantes légères et résistantes. Optez également pour des pots légers et fixez-les convenablement pour éviter qu’ils tombent.

Enfin, évitez les plantes invasives qui peuvent dépasser votre espace créant des conflits avec vos voisins !

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.