Sandra Ratesson : Disparition d’Émile, 2 ans, un tournant décisif dans l’enquête

Mis en ligne le
par Alain Gaillard

La recherche du petit Émile, âgé de 2 ans et demi, prend un nouveau virage. Malgré les importants moyens déployés jusqu'à présent, aucune trace n'a été trouvée.

publicité

Sandra Ratesson, âgée de presque 38 ans, a été témoin de nombreuses émissions de télévision, de présentateurs et de candidats de télé-réalité. En tant que membre de la génération Club Dorothée, elle a assisté à l’émergence et à la disparition de nombreux programmes. Elle se souvient encore du moment où Loana et Jean-Edouard se sont rapprochés physiquement dans la piscine de Loft Story, grâce à son abonnement ADSL d’époque. Aujourd’hui, une nouvelle étape cruciale de l’enquête sur la disparition d’Émile, âgé de 2 ans, pourrait tout changer grâce à un logiciel spécifique. Cet article explore les détails de cette évolution de l’enquête.

Sandra Ratesson : Une nouvelle tournure dans la recherche d’Émile

La recherche du petit Émile, âgé de 2 ans et demi, prend un nouveau virage. Malgré les importants moyens déployés jusqu’à présent, aucune trace n’a été trouvée.

publicité

L’enquête entre maintenant dans une nouvelle phase, avec un examen minutieux de toutes les données recueillies au cours des 7 derniers jours. Les enquêteurs comptent en effet sur le logiciel d’analyse criminelle Anacrim pour faire avancer l’enquête vers un possible tournant décisif.

L’importance du logiciel Anacrim

Alain Vasquez, commandant de police et ancien chef de groupe à la brigade criminelle, explique sur BFMTV le fonctionnement du système Anacrim. « Le logiciel analyse les données fournies par le dossier. Y compris les déclarations des personnes impliquées. Il détecte les incohérences ou les divergences », a-t-il déclaré.

publicité

Les enquêteurs ont recueilli les témoignages des proches d’Émile. Ils ont également recueilli ceux des personnes présentes dans le village au moment de sa disparition. Au total, une trentaine de personnes ont déjà été auditionnées. De plus, les bornages téléphoniques servent à déterminer qui était présent au Vernet le jour de la disparition.

L’interprétation des données et le rôle d’Anacrim

David Corona, profileur, a fait une affirmation sur le plateau de BFMTV. « Maintenant, il est temps d’interpréter toutes ces données. Ce, pour trouver d’éventuelles incohérences qui pourraient nous orienter vers une piste ou une autre », dit-il.

publicité

Les espoirs se tournent donc vers Anacrim, une plateforme dotée d’une intelligence augmentée qui existe depuis 1994. David Corona donne un exemple de l’efficacité du programme. « Un témoin a vu une voiture, un autre une voiture noire, et un troisième dira que cette voiture noire est allemande. Si on combine tous ces éléments, on peut commencer à avoir une piste. Ou bien cela permettra d’établir une chronologie des événements si les témoignages sont compatibles.« 

publicité
À propos de l’auteur,
Alain Gaillard

Diplômé d'une école de journalisme, je me passionne de culture média et de tendance hightech. J'écris depuis plusieurs années pour plusieurs médias en ligne.