« S » pour « senior » : les seniors sont-ils dans l’obligation de mettre ce macaron sur leur véhicule quand ils conduisent ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La rumeur circule que les conducteurs seniors seront obligés d’avoir un macaron sur leur voiture. Même si cette info est infondée, les conducteurs sont favorables à ce concept plutôt bénéfique.

Cette rumeur revient souvent sur le devant de la scène. Il s’agit d’une mesure qui oblige les conducteurs de plus de 70 ans de fixer un macaron S sur leur voiture.

Le site de la Sécurité routière indique que c’est une « idée sur les réseaux sociaux ».

Le macaron S existe bel et bien

Cependant, ce macaron existe bien. La Sécurité routière évoque qu’il est possible d’afficher ce macaron sur sa voiture mais elle nie la mesure « visant à rendre cet affichage obligatoire ».

Depuis « une dizaine d’années », l’association Signal Senior commercialise ce macaron selon son président, Gilles Renard.

Il explique : « On veut accompagner les seniors qui, pour beaucoup, habitent en zone rurale. Ils sont obligés de prendre leur voiture, il faut les protéger des autres conducteurs. Les personnes âgées doivent conduire le plus longtemps possible en toute sécurité ».

Gilles Renard remarque que personne « ne peut identifier qui est au volant ». Or, une personne de 80 ans ne conduit pas de la même manière qu’une personne de 40 ans.

Ce qui implique ainsi un signal qui annonce que le conducteur est un senior « qui peut conduire plus lentement ».

Il ajoute que ce macaron est équivalent du A des jeunes permis. Il faut ainsi que « les autres conducteurs adaptent leur vitesse et leur conduite ».

Le président de l’association a reçu plusieurs témoignages de personnes âgées qui souffrent de « coups de klaxon », ou de « queues de poisson ».

Il garantit qu’il s’agit d’une décision « bienveillante » qui vise à « accompagner et protéger les seniors ».

Les seniors sont victimes de graves accidents

D’après la Sécurité routière, les « personnes âgées ont moins d’accidents que les autres classes d’âge ». Cependant, ces accidents « sont plus graves du fait de leur plus grande vulnérabilité physique à des chocs de violence égale ».

De ce fait, les seniors constituent près de 25 % des personnes tuées dans un accident de la route alors qu’ils ne représentent que 19 % de la population.

La Sécurité routière recommande ainsi tous les automobilistes de faire une consultation régulière pour vérifier leur état de santé. Ils doivent par la suite adapter leur conduite selon le résultat obtenu.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.