Rentrée scolaire 2024 : les portables sont interdits dans les collèges français !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La Ministre de l’Éducation nationale est ferme : l’interdiction des smartphones sera en vigueur dès la rentrée 2024. Pour connaître davantage l’efficacité de cette mesure, découvrez cette expérience avec succès réalisée aux États-Unis.

Nicole Belloubet refuse les portables dans les collèges

La rentrée scolaire 2024 ne sera pas comme toutes les autres rentrées classiques. En effet, Nicole Belloubet, Ministre de l’Éducation nationale va faire une expérimentation dans un collège de chaque département de la France métropolitaine.

Les smartphones des élèves vont être ainsi confisqués de manière systématique et quotidienne.

Depuis la sortie des smartphones, il y a eu un gros bouleversement du monde de l’éducation. De plus, les réseaux sociaux ont connu un essor sans précédent ces dernières années conduisant à la croissance des habitudes majoritairement mauvaises.

Entre cyberharcèlement, insultes et fakes news, les smartphones des jeunes adolescentes sont devenus le centre des incidents de toute sorte.

En constatant tous ces malheurs, Nicole Belloubet, ministre de l’Éducation nationale, a décidé d’appliquer la confiscation des smartphones de manière quotidienne.

C’est une mesure très simple : le téléphone de chaque élève sera confisqué chaque matin puis on le rend à la fin de journée. Ce dispositif de confiscation a été déjà en test aux Etats-Unis et apparemment, cela a fonctionné.

Interdiction des smartphones au collège : des résultats bluffants en Outre-Atlantique

Cette expérimentation a eu lieu dans le Connecticut, un État situé proche de New York, dans le Nord-Est des État-Unis. En poussant le portail d’Illing Middle Hight School, chaque collégien doit mettre son smartphone dans une pochette à fermeture magnétique.

Du début jusqu’à la fin des cours, cette pochette reste fermée et donc aucun élève ne peut utiliser le téléphone durant les heures de classe.

Puis, il faut présenter un badge en fin de journée pour pouvoir accéder à la pochette qui renferme le smartphone.

Après quelques semaines d’application de cette mesure, les responsables de l’établissement ont ressenti des effets positifs chez les étudiants.

On peut citer entre autres une concentration plus élevée, des dialogues plus animés, une augmentation de la participation en classe ou encore une baisse des conflits.

Ce qui explique que l’absence des téléphones a permis de restituer des liens sociaux qui étaient perdus entre différentes catégories de personnes.

Les professeurs ont également remarqué le progrès de l’écoute de la part des élèves. En gros, beaucoup de bénéfices ont été constatés en comparaison aux inconvénients.

C’est d’ailleurs le but de la ministre de l’Éducation nationale, Nicole Belloubet dans cette future expérimentation. Elle va s’appliquer à la rentrée scolaire 2024.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.