Réforme du RSA : Nouvelles sanctions pour les allocataires de la CAF

Mis en ligne le
par Marc

Le projet de loi du gouvernement prévoit des sanctions. Notamment pour les allocataires du RSA qui ne respectent pas les engagements de leur parcours d'accompagnement.

publicité

Le gouvernement a présenté un projet de loi pour le plein emploi, qui inclut une réforme du RSA. Cette réforme impose de nouvelles obligations aux bénéficiaires et introduit également de nouvelles sanctions. Voici les principaux changements à venir.

Réforme du RSA : les bénéficiaires inscrits automatiquement à France Travail

La réforme inscrira automatiquement les personnes demandant le RSA à la CAF à France Travail. Pour rappel, seulement 40% des bénéficiaires du RSA sont actuellement inscrits à Pôle emploi.

publicité

Ainsi, cette inscription automatique permettra une entrée rapide dans le parcours d’accompagnement. De plus, cela offrira une visibilité sur l’ensemble des personnes à la recherche d’emploi dans une région.

Contrat d’engagement et sanctions prévues

Chaque personne inscrite à France Travail devra signer un contrat d’engagement. Ce contrat fait partie de l’expérimentation d’un accompagnement rénové des allocataires du RSA dans 18 départements. Le projet de loi ne précise pas les heures d’activités obligatoires d’insertion par semaine. Cependant, le ministre du Travail a souligné que cet objectif s’adaptera à chaque individu.

publicité

Par ailleurs, le projet de loi prévoit des sanctions. Notamment pour les allocataires du RSA qui ne respectent pas les engagements de leur parcours d’accompagnement. Elisabeth Borne, cheffe du gouvernement, a expliqué qu’il serait possible de suspendre temporairement le versement du RSA. Cela, en cas de non-respect des engagements. Néanmoins, le dispositif de sanctions ne sera mis en place que si les responsabilités de chaque partie sont respectées.

Un mécanisme de « suspension-remobilisation »

Une nouveauté introduite par la réforme est le mécanisme de « suspension-remobilisation ». En effet, ce dispositif permet de suspendre le versement du RSA sans interrompre l’accompagnement du bénéficiaire.

publicité

Toutefois, on établira les droits lorsque la personne respecte ses engagements, avant toute décision de suppression ou de radiation. La durée et le montant de la suspension varieront en fonction de la situation spécifique du bénéficiaire et de la nature des manquements constatés.

publicité
À propos de l’auteur,
Marc

Je suis un journaliste qui recueille, analyse et diffuse des informations à un large public. J'essaie de couvrir des sujets variés, allant de l'actualité politique à l'actualité sportive, en passant par les sujets sociaux et culturels.