Rappel de produit : ces bouteilles d’eau contiennent du plastique !

Mis en ligne le
par Valérie Rouzaud

Les Français ne savent plus ce qu'ils doivent consommer et ce qu'ils doivent mettre à la poubelle. Surtout, concernant les bouteilles d'eau qui ne cessent d'être rappelées.

Dorénavant, les bouteilles d’eau doivent être surveillées de plus près, car elles font l’objet d’un rappel de produit. Le 11 mai, le site officiel du ministère de la Santé a mis en garde les consommateurs sur certaines marques d’eau minérale.

publicité

Ce rappel de produit concerne quelle marque d’eau ?

Malheureusement, en raison des rappels hebdomadaires, les Français ne peuvent plus décider ce qu’ils doivent consommer et ce qu’ils doivent mettre à la poubelle. Pour cette fois, l’eau minérale gazeuse Claudia de 1,5 litre et Clavdia de 0,5 l sont ciblées par ce rappel de produit. En effet, elles peuvent être dangereuses pour la santé des consommateurs à cause de la présence de Staphylococcus aureus dans l’eau.

publicité

Selon l’association Agir pour l’environnement, huit sur dix seraient contaminées par des microplastiques. Cette association a demandé à ce que l’Institut Labocea fasse des analyses. Ainsi, un protocole particulièrement minutieux a permis d’identifier entre 1 et 121 microparticules de plastique par litre. En somme, un total de quatre types de plastique a été identifié.

Ces marques d’eau contiennent des microplastiques

Agir pour l’environnement révèle également que « Au vu de leur nature, il semble que la plupart de ces microplastiques proviennent de la bouteille, du bouchon. Et du processus d’embouteillage ». Elle précise en outre que « Soumises à une forte chaleur et à la lumière, ces bouteilles d’eau pourraient libérer des quantités encore plus importantes de microplastiques. »

publicité

Certaines marques font aussi l’objet d’une surveillance plus importante. Carrefour, Cristaline, Evian, par exemple. Aussi, Volvic, Vittel et Perrier. Ces bouteilles d’eau contiennent 121 microparticules. Un réel danger pour les enfants.

Magali Ringoot, une personne qui travaille pour Agir pour l’environnement, déclare que : « Pour nous, c’est un scandale. On pense acheter de l’eau pure. Mais elle contient du plastique. Mais ce n’est pas la seule raison. » Elle a de plus annoncé : « Le plastique n’a pas sa place dans l’eau en bouteille. Les additifs sont soumis au secret industriel. Ainsi, nous ne savons pas à quel cocktail chimique, nous sommes exposés.« 

publicité

L’État doit agir pour notre protection

Agir pour l’environnement a indiqué que « Nous ne pouvons accepter de laisser les industriels de l’eau en bouteille vendre une eau polluée par le plastique. Mais présentée comme prétendument pure ». Avant de poursuivre que « Et en plus 300 fois plus chère que l’eau du robinet ! L’État doit protéger notre santé et l’environnement. En priorité celle des enfants. »

Pour ce faire, il faut veiller à ce que la chaîne alimentaire ne soit pas contaminée par le plastique. Enfin, l’association a conclu que « Nous devons commencer par interdire les bouteilles en plastique. »

publicité
À propos de l’auteur,
Valérie Rouzaud

Passionnée par l'écriture et le digital, je suis tombée dans la marmite de la rédaction depuis 8 ans déjà. J'aime décrypter les actus et j'ai surtout de l'attrait pour l'actualité people et le monde de la télé-réalité.