Quitter son travail et bénéficier des droits au chômage : de nombreux Français peuvent y avoir droit

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Démissionner de son poste actuel et obtenir les droits au chômage semblent possibles. Et ce, même si vous n’avez pas encore un nouveau projet de travail.

En France, des milliers de salariés songent à changer de travail pour la nouvelle année. Ils sont à la recherche d’un poste plus intéressant qui offre une bonne rémunération avec d’excellentes conditions de travail. Pour certains, ils sont juste fatigués de leur routine quotidienne et ils veulent tout simplement quitter leur emploi actuel.

En effet, démissionner de son poste peut vous conduire à encaisser des indemnités venant du Pôle emploi même si vous n’avez pas signé une rupture conventionnelle.

L’organisme présente plusieurs situations. Et l’une d’entre elles peut avantager des milliers de Français en considérant leur situation conjugale.

Comment obtenir les droits de chômage ?

Sachez qu’il est possible de toucher le chômage suite à une situation conjugale spécifique. En effet, vous pouvez démissionner pour vous installer avec votre partenaire de pacs ou mariage.

La condition pour l’obtenir est simple : il faut avoir une union scellée dans les deux mois précédents le déménagement ou dans les deux mois le suivant.

Face à cette situation, les conditions d’octroi au chômage restent floues. Cela se présente ainsi comme une occasion en or pour les 1,8 million de couples qui ne vivent pas sous le même toit.

D’après l’interview de Linternaute, Pôle emploi affirme que « les textes ne fixent pas de distance minimale devant séparer le lieu de travail du salarié démissionnaire et le nouveau lieu de résidence du couple » pour permettre le versement du chômage.

Cependant, n’imaginez pas qu’il est facile de se mettre au chômage après la signature d’un papier. Puis, de poser vos affaires à quelques centaines de mètres de votre habitation.

Selon l’organisme, « il doit exister un lien de causalité entre la démission et le changement de résidence, autrement dit, un changement de résidence dans la même rue ou le même quartier ne permettrait pas d’établir que la démission ait été rendue nécessaire ». Il faut ainsi effectuer une étude au cas par cas « en tenant compte de la durée des trajets ».

Du coup, Pôle emploi ne peut pas accorder les droits au chômage à un employé qui va déménager dans une nouvelle habitation mais qui peut toujours rejoindre son travail par un moyen de transport. Cette démission est légitime uniquement si la personne est totalement isolée à cause de son emploi.

Pour valider cette situation, il faut fournir plusieurs documents qui témoignent du rapprochement.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.