Prendre la retraite à 60 ans est possible : voici trois situations bien précises

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Beaucoup de Français rêvent de se retirer du monde de travail avant l’âge légal de la retraite. Oui, c’est tout à fait possible de partir à la retraite à 60 ans mais en respectant quelques conditions.

Depuis la réforme des retraites, l’âge légal de départ à la retraite a connu une modification. Pour les employés nés après le 1er janvier 1968, ils partent à la retraite à 64 ans. Ceux nés en 1964 à 63 ans et ceux nés avant le 1er septembre 1961 à 62 ans.

Les Français pensent que c’est un âge écarté alors que c’est l’un des plus bas en Europe avec une moyenne d’âge de 63,8 ans. Cependant, les fonctionnaires de catégorie active comme la sage-femme, l’aide-soignant, le sapeur-pompier ou le fossoyeur peuvent demander de partir à la retraite à partir de 59 ans.

Trois situations spécifiques qui permettent de partir à la retraite tôt

En outre, il existe également trois cas spécifiques qui permettent aux employés associés à un régime spécial ou général de prendre la retraite dès 60 ans. Les deux premiers cas touchent des catégories de personnes précises.

En premier lieu, il y a les travailleurs qui ont exercé leur activité professionnelle tout en étant en situation de handicap. S’ils arrivent à remplir certaines conditions, ils peuvent partir à la retraite avant l’âge légal de 64 ans.

La « retraite anticipée pour handicapé » leur permet de partir entre l’âge de 55 et 60 ans, selon le nombre de trimestres cotisés.

Valérie Batigne, présidente de la société Sapiendo éditant une plateforme digitale de conseils retraite précisent que : « Les conditions dépendent ici de plusieurs paramètres dont leur année de naissance ».

Par exemple, les employés handicapés au titre de la RQTH et nés en 1968 doivent faire une cotisation de 70 trimestres pour un départ à la retraite entre leur 59 et 60e anniversaire.

Pour profiter d’une retraite à taux plein à cet âge, « ces travailleurs en situation de handicap doivent toutefois être atteints d’une incapacité permanente au moins égale à 50% ».

Le deuxième cas concerne les travailleurs quo ont eu un contact avec l’amiante durant leur carrière professionnelle. Selon le nombre d’années travaillées, ces employés peuvent prendre la retraite entre 50 et 60 ans.

Ils peuvent bénéficier de l’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (Acaata) à partir de la cessation d’activité et jusqu’au départ « officiel » à la retraite.

Enfin, cette situation concerne beaucoup de personnes. En effet, ceux qui ont commencé à travailler tôt peut partir à la retraite avant l’âge légal.

Ce dispositif de « retraite anticipée pour carrière longue » touche les personnes qui ont commencé une activité professionnelle entre 16 et 21 ans.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.