Pourquoi l’annulation de la carte verte devient un problème pour les garagistes ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Avez-vous déjà remarqué que la carte verte a entièrement disparu des pare-brise ? C’est une mesure révolutionnaire certes mais qui a causé d’autres problèmes surtout chez les garagistes.

Les garagistes ne sont pas enchantés par cette nouvelle mesure quand ils vont réparer les voitures de leurs clients. Selon eux, le Fichier des Véhicules Assurés (FVA) manque de précision selon les garanties du véhicule.

Ce qui signifie que la fin de la carte verte n’est pas toujours une bonne idée pour les professionnels de la réparation.

Surpression de la carte verte : place au FVA ou Fichier des Véhicules Assurés

Le fameux papillon vert a complètement disparu et place à un dispositif informatisé baptisé FVA ou Fichier des Véhicules Assurés. Avant le 1er avril 2024, lors des contrôles des policiers, la vignette collée sur le pare-brise doit être à jour.

En même temps, vous devez aussi présenter la carte verte qui renferme les informations de votre voiture et des garanties. La même démarche est à faire quand vous déposez votre voiture au garage pour une réparation.

Mais comme ces documents n’existent plus, les garagistes doivent procéder comme les forces de l’ordre en consultant le FVA. Mais apparemment, cela leur pose problème.

Pourquoi le FVA ne convient pas aux garagistes ?

Selon Jean-Marc Donatien, président du métier carrossiers de Mobilians, ce fichier dématérialisé « ne comporte pas assez d’informations pour nous permettre de bien faire notre travail ». Ce sont ces mots durant une interview à tribune-assurance.optionfinance.fr.

Il expose que le FVA ne montre que les éléments cruciaux comme la compagnie d’assurance, la date de fin de contrat et l’assurance responsabilité civile. Ce sont les informations majeures pour une assurance voiture.

On ne peut plus avoir ainsi d’autres données concernant la garantie tous risques ou le bris de glace, par exemple. Ces éléments sont indispensables pour les garagistes pour connaître les garanties en vigueur.

Cependant, il existe quand même un document appelé Mémo Véhicule Assuré qui peut simplifier ces vérifications. Mais seule ombre au tableau : certains assurés n’ont pas encore reçu ce Mémo Véhicule Assuré et donc impossible de le présenter.

Même si d’autres assurés l’ont obtenu, ils ne savaient pas qu’il faut le garder dans la voiture. Le Président ajoute que : « Les usagers ne savent pas qu’ils peuvent le présenter. Il y a un effort de pédagogie à faire de la part des assureurs ».

Dès maintenant, vous devez ainsi demander votre Mémo Véhicule Assuré chez votre assureur si vous ne l’avez pas encore sous la main.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.

Laisser un commentaire