Pénurie 2023 : ces aliments pourraient manquer dans les rayons

Mis en ligne le
par Camille Dubois

Quels aliments risqueraient de disparaître des rayons ? Nous allons vous donner la réponse à cette question dans cet article.

La pénurie résulte de l’augmentation importante des prix des produits alimentaires, qui ont durement touché les portefeuilles des Français. Cela signifie que cette année, beaucoup de produits risquent de ne plus figurer dans les rayons de supermarchés.

publicité

Pénurie 2023 : les produits de première nécessité concernés

En 2022, si le taux d’inflation général en France était de 5,9 %, il a effleuré les 13 % pour l’alimentation. D’ailleurs, certains produits tels que la viande rouge ont été particulièrement touchés (+30% en un an). De plus, des pénuries alimentaires sont susceptibles de se produire en 2023.

publicité

Alors, quels aliments risqueraient de disparaître des rayons ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne concernera pas tous les produits. Par ailleurs, la liste pourrait même être assez courte. En revanche, les produits en cause font particulièrement partie de la consommation alimentaire quotidienne des Français.

Pénurie 2023 : la viande rouge et le riz en ligne de mire

Cette année, le premier aliment susceptible de disparaître des supermarchés n’est autre que la viande rouge. D’ailleurs, ce produit faisait déjà partie des produits les plus chers en 2022. Capital suppose que le problème résultait des difficultés que connaissaient les éleveurs français. Cette année, la situation se dégrade davantage à cause des mauvais temps. De plus, la hausse des prix des céréales augmente les coûts et réduit ainsi leurs marges.

publicité

Autre aliment qui viendrait à manquer dans les rayons : le riz. En tout cas, comme le rapporte RTL, le Syndicat de la Rizerie Française (SRF) partage cette crainte. En réalité, nous sommes en train d’assister à une baisse de la production de riz. Le président du SRF précise que « les difficultés pourraient survenir à partir de février ou mars, à l’arrivée des nouvelles récoltes. S’il n’y a pas de ruptures complètes, il y aura au moins de fortes perturbations d’approvisionnement ».

Le pain, les céréales et les pois chiches sont aussi dans le viseur

Le pain pourrait aussi être affecté. Rien qu’en France, 10 milliards de baguettes sont consommées chaque année. Cependant, il pourrait disparaître des rayons cette année. Produire du pain devient de plus en plus difficile, car la situation en Ukraine a coupé les approvisionnements en farine et en céréales.

publicité

Un souci du même genre pourrait affecter la production mondiale de pois chiches. En effet, l’offre mondiale de ces légumineuses devrait chuter de 30 % en 2023, selon la Confédération internationale des légumineuses. Cela est dû non seulement à la guerre en Ukraine, mais aussi aux mauvaises conditions météorologiques.

En sus, même en France, l’huile de tournesol pourrait devenir de plus en plus difficile à acheter en 2023. Encore une fois, la guerre en Ukraine est en cause. Avant le début du conflit entre la Russie et l’Ukraine, le pays produisait 50 % de l’huile de tournesol mondiale. Par conséquent, l’offre de cette huile ne peut que s’affaiblir actuellement.

publicité
À propos de l’auteur,
Camille Dubois

Chargée de contenu éditorial, j'aime écrire sur tout ce qui touche au média, people, télé réalité et mode. Cela fait plusieurs années que je suis dans le métier et ça me passionne toujours autant !