Pensions de retraite : ces trois majorations auront lieu entre septembre 2024 et janvier 2025

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Chaque année, les retraités font face à d’innombrables ajustements. Cependant, les seniors sont ravis d’accueillir certains changements. C’est le cas de la hausse de revenus.

Les anciens retraités qui ont déclaré leur départ avant septembre 2023 sont les premiers bénéficiaires d’une hausse de pension de retraite.

D’après le directeur de la Cnav, cette augmentation exceptionnelle baptisée « Majex » sera virée d’ici septembre 2024. Cette majoration d’une somme de 100 euros sera octroyée sous certaines conditions.

Il faut que le retraité bénéficie d’une retraite avec un taux de 50 % au minimum. Il doit également valider un ensemble de 120 trimestres.

Même si le calendrier de versement de la Majex n’est pas encore connu, les retraités qui touchent cette hausse vont recevoir un courrier qui indique le montant de la surcote.

Au mois de novembre, les retraités du secteur privé vont obtenir une autre augmentation de revenus. Il s’agit de la réévaluation de la pension complémentaire de l’Agirc-Arrco. Elle aura lieu chaque année au 1er novembre.

Le taux de cette hausse dépend de l’inflation. Cependant, l’Insee n’a pas encore publié l’estimation pour l’année 2024 à cause des élections législatives anticipées.

Mais la Banque de France évalue l’inflation annuelle autour de 2,5 %. Du coup, la revalorisation de la complémentaire de l’Agirc-Arrco pourrait être de 2 % en moyenne.

Retraite de base : une hausse prévue en janvier 2025

Comme à l’accoutumé à la date du 1er janvier, les pensions de retraite de base vont connaître une réévaluation en 2025 selon le taux de l’inflation.

Lors d’une conférence de presse tenue le 12 juin dans le cadre des législatives anticipées, le président de la République Emmanuel Macron a confirmé le maintien de cette mesure pour 2025.

Même si l’Etat envisage d’économiser 20 milliards d’euros, les pensions de base vont augmenter comme prévu.

Rappelez-vous, la majoration des pensions de retraite au 1er janvier 2024 a fait perdre plus de 14 milliards d’euros à l’Etat.

Toutefois, l’inflation a baissé de manière significative en 2024 en comparaison à 2023. La prévision est aux alentours de 2 %. On peut ainsi dire que le budget alloué à la hausse des pensions de retraite serait moins élevé en 2025.

Le chef d’Etat a également indiqué que la revalorisation va suivre la tendance de l’inflation mais non pas en dessous. Il a assuré que : « Les économies ne se feront pas sur le dos des retraités ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.