Partir à la retraite deux ans avant l’âge légal avec une pension à taux plein est possible !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

En France, l’âge légal pour le départ à la retraite est fixé à 64 ans. Cependant, beaucoup de salariés ne savent pas que certaines situations permettent de partir à la retraite un peu tôt tout en obtenant une pension à taux plein.

Cela concerne généralement les métiers qui exigent un gros effort physique comme les emplois dans les bâtiments ou les métiers à haut risque comme les policiers.

Il y a aussi les métiers fatigants demandant des gestes récurrents, une exposition à des températures extrêmes ou à des bruits assourdissants.

Les employés faisant partie de ces catégories de métiers peuvent prendre leur retraite avant l’âge de 64 ans s’ils sont reconnus comme inaptes.

Cela signifie que le salarié doit prouver qu’il est dans l’incapacité de réaliser ses fonctions au sein de l’entreprise pour un départ à la retraite anticipée.

S’il est considéré comme inapte, il peut bénéficier d’une retraite à taux plein même s’il n’a pas encore atteint le nombre de trimestres nécessaires. Alors que l’âge légal de départ à la retraite est maintenu à 64 ans, cette disposition de départ anticipée peut pousser les salariés à partir à la retraite tôt.

La co-responsable de l’offre Transition Emploi Retraite chez Mercer France, Manon Carlési, souligne : « Une recrudescence du nombre de demandes de retraite pour inaptitude pourrait être observée ».

Comment bénéficier d’une pension à taux plein pour inaptitude ?

En plus des bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH), les travailleurs inaptes peuvent également accéder de plein droit à la retraite pour inaptitude.

Manon Carlési explique : « Il existe trois niveaux d’invalidité, déterminés par le médecin-conseil de la CPAM : ceux qui peuvent encore travailler, mais dont la capacité de travail est réduite d’au moins 66%, ceux qui ne peuvent plus travailler et ceux qui ne peuvent plus travailler et qui ont besoin de l’assistance d’une tierce personne dans leur vie quotidienne ».

Dès l’âge de 62 ans, cette catégorie de travailleurs peut demander un départ à la retraite pour inaptitude.

Toutefois, concernant les travailleurs qui ne sont pas reconnus inaptes de manière logique, il faut qu’ils se fassent consulter par un médecin de son entreprise ou auprès de son médecin traitant. Et ce, pour évaluer le taux de son incapacité à travailler.

Manon Carlési ajoute : « S’il (médecin) estime qu’il ne peut pas poursuivre son activité professionnelle sans nuire à sa santé, il remplit une fiche d’inaptitude ».

Une fois la fiche bien remplie, elle va compléter le dossier de demande de retraite anticipée étudiée par la caisse de retraite.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.

Laisser un commentaire