N’oubliez pas les paroles : Manon revient sur sa défaite sur France 2

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Manon s'est confiée sur son échec dans "N'oubliez pas les paroles". Les détails !

Le jeudi 26 janvier dernier signait la fin de parcours pour Manon dans N’oubliez pas les paroles, après 48 victoires et 392 000 euros. Pour rappel, la jeune femme est la 4e plus grand maestro de ce jeu télévisé sur France 2. Voici les réactions de la candidate après sa défaite.

N’oubliez pas les paroles : Manon est tombée de son piédestal

Manon menait 80 à 40 à l’issue de la première manche, mais elle s’est emmêlée sur le titre « Viens on s’aime » de Slimane pendant « la même chanson ». De ce fait, Myriam en a profité et a réussi à renverser le maestro. Ainsi, elle a récupéré le micro d’argent.

Pour Toutelatele, Manon remet sur le tapis sa défaite. « J’étais un petit peu paniquée, je savais que je n’avais pas le droit à l’erreur, car elle avait l’air d’avoir beaucoup révisé. Je n’ai pas réussi à me mettre dans ma bulle comme les autres fois, à cause d’un excès de fatigue aussi. Je me suis trompée pendant le refrain. Je savais que c’était une erreur non pardonnable et qu’elle allait réussir », a-t-elle expliqué.

Celle qui a battu le record de clochettes en « même chanson » a également évoqué « Viens on s’aime » de Slimane. « Je la connaissais par cœur donc forcément ça tourne en boucle. Mais sur le moment, il y a plein de facteurs qui font que cela n’a pas fonctionné », a-t-elle ajouté.

« Je ne peux pas avoir des regrets »

Toutefois, l’ancien maestro de Nagui a confié qu’elle ne regrettait pas ses aventures dans l’émission. « Je ne peux pas avoir des regrets, car j’ai un parcours de fou. Je pense que ce serait déplacé par rapport à toutes les personnes qui rêveraient d’avoir ce parcours. Mais ce n’est pas facile de partir sur une chanson qu’on connaît. Le seul regret, c’est envers moi, mais je suis très contente pour Myriam qui a eu sa chance ».

Ce qui a été le plus difficile pour elle, c’est l’enchaînement des tournages : « On tourne entre dix et quatorze émissions par jours. C’était très intense, j’ai puisé dans mes ressources, car on ne mange pas beaucoup pendant ces journées-là et on ne dort pas forcément bien. Le plus dur, c’est vraiment physique parce que niveau connaissance, j’aurais pu continuer ».

Manon n’en revient pas du parcours qu’elle a réalisé

Concernant son parcours, ce qui l’avait le plus marquée, c’était son « entrée dans les Masters ». « Il y a eu aussi plusieurs finales sur des chansons sur lesquelles j’avais du mal à travailler dessus, notamment ‘Les Bobos’ de Renaud », a-t-elle avancé. Par ailleurs, deux ans plus tôt, Manon avait déjà affronté Jennifer dans l’émission. Cette dernière est désormais la cinquième plus grand maestro vu que c’est Manon qui occupe la 4e marche.

À ce sujet, elle a déclaré ceci : « Jennifer, je l’admire. Elle est restée dans 64 émissions et quand je vois le marathon, je me dis qu’elle est réellement incroyable. Je ne pensais jamais la dépasser, car elle avait un montant très élevé. Je ne réalise pas encore que je suis allée aussi haut ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.