Maintien de la mensualisation du taux d’usure : Une bonne nouvelle pour les emprunteurs

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La mensualisation du taux d'usure a été prolongée jusqu'à la fin de l'année 2023. Voici les détails !

Le ministre du Logement a annoncé la prolongation de la mensualisation du taux d’usure. Celui-ci est le taux maximum au-dessus duquel les banques ne peuvent pas accorder de prêt. Cette mesure, qui devait prendre fin en juillet, sera maintenue jusqu’à la fin de l’année 2023. Cette décision est favorable tant pour les emprunteurs que pour les établissements bancaires.

La mensualisation du taux d’usure prolongée jusqu’en 2023

La mensualisation du taux d’usure a été prolongée jusqu’à la fin de l’année 2023. Pour rappel, ce taux fixe le taux maximum « tout compris » auquel une banque peut prêter. Initialement prévue pour se terminer en juillet, cette mesure permettra aux emprunteurs de bénéficier de conditions avantageuses sur les prêts immobiliers.

Les taux d’usure en juin 2023

Actuellement, les taux d’usure pour les prêts immobiliers varient en fonction de la durée du prêt. Ainsi, pour les prêts de moins de 10 ans, le taux d’usure est à 3,99%. En revanche, il est de 4,45% pour les crédits d’une durée de 10 à 20 ans. En outre, cela est de 4,68% pour les prêts les plus longs, de 20 à 25 ans. Cette régulation vise à protéger les emprunteurs contre des taux excessifs.

Avantages pour les emprunteurs et les établissements bancaires

La prolongation de la mensualisation du taux d’usure est une excellente nouvelle pour les emprunteurs. En effet, cela leur permettra de continuer à bénéficier de taux intéressants sur leurs prêts immobiliers. C’est également une bonne nouvelle pour les établissements bancaires. Pour cause, ils pourront ajuster leurs barèmes et poursuivre leurs activités de prêt immobilier. Actuellement, certaines banques rencontrent des difficultés à générer des bénéfices dans ce secteur. Cependant, avec la hausse des taux d’usure, elles devraient pouvoir proposer à nouveau des crédits immobiliers dès la rentrée.

En résumé, la prolongation de la mensualisation du taux d’usure jusqu’à la fin de l’année 2023 est une mesure positive pour les emprunteurs et les établissements bancaires. Les emprunteurs pourront donc continuer à profiter de conditions favorables sur les prêts immobiliers. De leur côté, que les banques auront l’opportunité d’ajuster leurs barèmes et de relancer leurs activités de crédit immobilier.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.