L’État prendra le contrôle total d’EDF le 8 juin

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

L'État prendra le contrôle total d'EDF en devenant son unique actionnaire. Cela, à partir du 8 juin 2023.

À partir du jeudi 8 juin, l’État deviendra le seul actionnaire d’EDF, le fournisseur d’énergie. Pour rappel, il détient déjà 98,04 % de son capital. Cette décision vise à faciliter la construction de six nouveaux réacteurs nucléaires de dernière génération (EPR) dans les meilleures conditions possibles. La renationalisation d’EDF est une mesure controversée, mais elle a été discutée et approuvée par le gouvernement.

Les avantages pour les ménages et les entreprises

Bruno Le Maire souligne que cette décision profitera aux ménages et aux entreprises en leur permettant de réaliser des économies. L’objectif principal est de produire davantage d’électricité et de construire les réacteurs dans les meilleures conditions. De plus, cela permettrait d’obtenir des prix aussi bas que possible.

Par ailleurs, cette mesure vise à garantir un approvisionnement énergétique stable et abordable pour tous.

Y a-t-il des avantages pour EDF ?

La renationalisation d’EDF présente également des avantages pour le groupe énergétique. En effet, elle vise à préserver l’unité de l’entreprise, selon le ministre de l’Économie et des Finances.

Cependant, l’État impose également une exigence à EDF. À savoir augmenter la production d’électricité nucléaire et revenir le plus rapidement possible aux 350 térawattheures nécessaires au pays. En outre, le but de cette mesure est de renforcer la sécurité énergétique de la France.

Enfin, elle vise également à réduire sa dépendance vis-à-vis des importations d’électricité.

Les défis de financement du projet de l’État

Le gouvernement français recherche actuellement des options de financement pour ce projet, qui coûtera 9,7 milliards d’euros. Toutefois, Bruno Le Maire affirme qu’il y a encore du temps pour définir ces solutions. En cause, elles ne seront nécessaires qu’à partir de 2026. Il est essentiel de trouver des moyens efficaces de financer la construction des nouveaux réacteurs nucléaires tout en préservant la stabilité financière d’EDF.

En conclusion, la décision de l’État de prendre le contrôle total d’EDF à partir du 8 juin vise à renforcer l’indépendance énergétique du pays. Elle a aussi pour but de faciliter la construction de nouveaux réacteurs nucléaires. Cette renationalisation suscite des controverses. Cependant, elle est considérée comme une mesure visant à garantir un approvisionnement énergétique stable, des prix abordables pour les ménages et les entreprises, ainsi que l’unité et le développement d’EDF. Le gouvernement cherche actuellement des solutions de financement pour ce projet, qui sera nécessaire à partir de 2026.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.