Les câbles noirs au milieu des routes : à quoi servent-ils réellement ?

Mis en ligne le
par Marc

Les câbles noirs au milieu des routes ne sont pas de simples fils. Pas de panique, nous allons vous éclaircir dans cet article.

Lors de nos trajets sur les routes, nous avons tous remarqué ces mystérieux câbles noirs qui traversent le bitume. Vous vous êtes peut-être demandé à quoi ils servent. Dans cet article, nous allons lever le voile sur leur utilité et leur fonctionnement.

Câbles noirs : comptage du trafic pour la gestion de la circulation

Ces câbles noirs ne sont pas de simples fils, mais des tuyaux pneumatiques en caoutchouc remplis d’air. Ils sont reliés à des capteurs qui détectent les variations de pression lorsque les véhicules passent dessus. Ainsi, chaque voiture qui roule sur ces câbles envoie un signal aux capteurs. Autrement dit, cette technologie permet de mesurer le trafic. Ce, en comptant le nombre de véhicules passant par minute, par heure ou même par jour.

Grâce à ces données, les autorités peuvent prendre des décisions pour améliorer la circulation. Par exemple, l’installation de feux de circulation et l’anticipation d’un élargissement des voies. Ou encore la fluidification du trafic sur les grandes artères des villes.

Analyse des habitudes de conduite et des types de véhicules

Par ailleurs, ces tuyaux pneumatiques ne se contentent pas de compter les voitures. Effectivement, ils fournissent également des informations précieuses sur les habitudes de conduite et les types de véhicules empruntant la route.

Ainsi, les autorités peuvent mieux comprendre le flux de circulation et adapter leur stratégie de gestion en conséquence. Ce, en enregistrant la vitesse des véhicules et leur classification en fonction du type (voiture, moto, camion, bus). Cette connaissance fine des usagers de la route est essentielle pour prendre des mesures efficaces et adaptées à chaque situation.

Avantages et inconvénients des câbles noirs

L’utilisation de ces tuyaux pneumatiques présente de nombreux avantages. Ils sont économiques et faciles à installer, simplement posés sur le sol et reliés à un logiciel de comptage. De plus, ils permettent de recueillir des données en temps réel sur le trafic. Ce qui facilite les prises de décision rapides en cas de besoin.

Cependant, ils ont aussi quelques inconvénients. En effet, le contact permanent avec les véhicules peut les user rapidement, les rendant parfois peu fiables. Dans ces cas-là, on peut opter pour un comptage manuel. On peut aussi avoir recours à une estimation statistique basée sur les données de trafic des années précédentes. D’autres systèmes de mesure, tels que les radars ou les contacts électriques, peuvent également être utilisés en complément.

À propos de l’auteur,
Marc

Je suis un journaliste qui recueille, analyse et diffuse des informations à un large public. J'essaie de couvrir des sujets variés, allant de l'actualité politique à l'actualité sportive, en passant par les sujets sociaux et culturels.