Le gouverneur de la Banque de France va communiquer ce message important à 12 millions d’épargnants français

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Les gains des 12 millions d’épargnants vont dépendre entièrement de cette annonce d’une grande envergure du gouverneur de la Banque de France en ce mois de juillet. Quel est l’objet de cette annonce ?

Les taux du livret A, du livret de développement durable et solidaire (LDDS) ou du livret d’épargne populaire (LEP) connaissent deux modifications tous les ans : au 1er février et au 1er août.

Pour ce faire, les épargnants attendront avec impatience l’annonce du gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau à la mi-juillet. Il va communiquer les nouveaux taux pour les livrets d’épargne défiscalisés à compter du 1er août prochain.

Tout le monde sait déjà que les pourcentages de rémunération du livret A et du LDDS ne changent pas. En cause, le gouvernement a gelé leur taux à 3 % jusqu’en février 2025. Ce qui fait le suspens, c’est la rémunération du LEP.

Actuellement fixé à 5 %, le taux d’intérêt annuel du LEP va connaître une baisse. La principale cause est sans doute le ralentissement de l’inflation depuis le début d’année 2024.

En effet, le calcul de ce taux va considérer le taux moyen d’inflation hors tabac mesuré entre les mois de janvier et de juin.

Or, d’après les dernières statistiques indiquées par l’Insee, l’évolution des prix sur un an est comprise entre 2 et 3 % depuis le début d’année 2024. Cela donne les taux suivants : 3,1 % en janvier, 2,9 % en février, 2,3 % en mars, 2,2 % en avril et 2,3 % en mai.

L’Insee va prononcer les chiffres du mois de juin à la mi-juillet et cela pourrait baisser le taux du LEP à moins de 3 % au 1er août prochain.

Quel sera le prochain taux du LEP au 1er août ?

Mais pour les 12 millions de propriétaires d’un livret d’épargne populaire, leur gain ne va pas diminuer aussi bas.

En effet, la réglementation prévoit que son taux ne peut pas descendre en dessous du taux du livret A. Puis, il faut ajouter un demi-point.

Comme l’intérêt du livret A reste à 3 % au 1er août, le livret d’épargne populaire va ainsi afficher un taux minimum égal à 3,5 % à cette date.

Selon ainsi ces règles, le taux du LEP proposé par le gouverneur de la Banque de France en juillet ne va pas aller en dessous de 3,5 %.

Les épargnants peuvent aussi s’attendre à un taux plus élevé. François Villeroy de Galhau a déjà présenté des taux supérieurs afin d’augmenter le pouvoir d’achat des ménages ayant des revenus faibles.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.