Le fisc a envoyé ce SMS à des milliers de Français : il est officiel et il ne faut pas l’ignorer

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Le service des impôts a alerté des milliers des Français avec ce message et il est urgent !

Etes-vous parmi ceux qui ont reçu ce message urgent ? « Bonjour, pensez à déclarer vos revenus sur impots.gouv.fr. Besoin d’aide ? Appelez le 0809401402 (appel non surtaxé). Direction générale des Finances publiques ».

Ces derniers jours, des milliers de Français l’ont reçu. Mais tout le monde se pose la même question : est-ce vraiment un SMS officiel ou juste une arnaque bien rodée pour voler l’argent des moins prudents ?

Eh bien, sachez que ce texto est officiel et il vient de l’administration fiscale.

En effet, c’était une manière pour la DGFiP d’encourager les Français de faire leur déclaration de revenus en ligne car il ne restait plus que quelques jours avant les dates butoirs.

Bercy a précisé : « Il est envoyé aux contribuables qui n’ont pas encore validé leur déclaration ». Un message qui a pour but de presser ceux qui n’ont pas encore terminé la démarche.

La déclaration de revenus a pris fin le 6 juin

Tous les résidents des départements n°55 (Meuse) à 976 (Mayotte) ont eu jusqu’à jeudi 6 juin à 23h59 pour terminer et signer leur déclaration de revenus en ligne.

Si vous faites partie des retardataires, il sera toujours possible de faire votre déclaration mais vous devez payer une amende. Cela va ainsi augmenter la somme d’argent à payer au fisc.

En effet, si vous n’avez pas encore envoyé votre formulaire de déclaration jusqu’à maintenant, sachez que cela peut causer des sanctions financières de la part de la DGFiP. Plusieurs cas peuvent se présenter.

Premièrement, votre déclaration a connu un petit retard mais vous vous précipitez à l’effectuer quelques jours après la date butoir. Cela implique une majoration de 10 % sur le montant de l’impôt dû.

Le fisc vous envoie une mise en demeure car le délai a été largement dépassé. Dans ce cas, la majoration s’élève à 20 à 40 % selon le temps dans lequel vous décidez de régulariser votre situation.

De plus, il y a un ajout supplémentaire d’intérêts de retard de 0,2 % par mois.

Concrètement, une personne qui doit payer 1 000 euros d’impôts a fait une déclaration tardive de quelques jours. Finalement, elle devra acquitter de 1 102 euros à cause de son retard.

Si cette même personne a fait la déclaration deux mois après la date limite suite à une mise en demeure, le montant de ses dûs va atteindre les 1 204 euros.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.

Laisser un commentaire