Investissement immobilier : protégez-le avec la garantie revente face à la dévaluation !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Beaucoup de personnes se lancent dans le secteur de l’investissement immobilier. Mais pour être à l’abri des aléas éventuels, il faut connaître et analyser les assurances pour réussir le projet. C’est le cas de la garantie revente.

Mais, c’est quoi ce dispositif ? Quel est son point fort ? Voici quelques éléments de réponses.

Garantie revente : comment ça marche ?

Approuvée lors d’un achat immobilier, la garantie revente permet de protéger le propriétaire acquéreur du risque de la perte de valeur. Elle assure le remboursement d’une partie ou de la totalité de la moins-value.

Ce dispositif est incontestable exclusivement en cas d’une revente précipitée à la suite de nombreux événements comme le divorce, le licenciement ou la liquidation judiciaire. Il est également effectif suite à un décès, une mutation professionnelle, une perte totale et irréversible de l’autonomie ou PTIA ainsi que des naissances multiples.

Toutefois, il faut savoir que les risques couverts sont variables selon le contrat opté. Par exemple, la garantie revente peut couvrir un bien locatif et une résidence principale, et pas une résidence secondaire.

Quid de l’indemnisation ?

L’indemnisation dépend du type de contrat. Le montant est basé sur le pourcentage du montant du bien ou de votre moins-value. L’assurance va ainsi rembourser entre 10 à 20% de la valeur du bien immobilier.

En règle générale, les montants ne doivent pas excéder la limite de 30 000 € voire de 40 000 € pour certains assureurs. Il faut ainsi savoir choisir son assureur pour le montant remboursé.

Garantie revente : les différents points à bien vérifier

La garantie revente ne se fait pas de manière automatique. Pour obtenir une couverture sur les moins-values, il faut jeter un coup d’œil sur les conditions générales de l’assurance. Il est tout à fait possible que le dispositif ne soit pas réalisé que si le licenciement après les 55 ans.

Pour les dirigeants d’entreprise, la garantie revente ne se fait pas si la cause de la la revente concerne un licenciement du conjoint salarié de votre société ou d’une liquidation judiciaire de votre entreprise.

Sachez qu’il existe également les délais de carence qui définissent une certaine période durant laquelle il faut attendre pour pouvoir engager la garantie revente. Il y a par exemple certaines assurances qui vous font patienter 6 mois après le divorce ou 9 mois après les naissances multiples.

De son côté, le vendeur doit honorer une durée précise pour opérer la vente de son bien. Une fois le délai dépassé, il n’est plus possible d’avoir la garantie.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.