Inflation : les prix dans les supermarchés ne cessent de grimper !

Mis en ligne le
par Alain Gaillard

Avec une inflation de 14,6 %, les prix des paniers d'achat continuent d’augmenter. Voici le dernier bilan de franceinfo à ce sujet !

L’inflation a engendré beaucoup de dégâts dans la vie quotidienne des Français. Les prix du carburant deviennent plus élevés et depuis plus d’un an, certains produits de supermarché sont réservés aux plus chanceux. La hausse des prix de l’énergie aura également un impact significatif sur les prix des produits frais et surgelés.

publicité

Inflation : où peut-on trouver les produits moins chers ?

L’inflation et les hausses de prix se font plus fortement sentir dans certains départements français comme l’Île-de-France et le sud-est de la France. D’un autre côté, la bonne nouvelle est que l’inflation a diminué depuis le mois dernier et que la croissance des prix semble ralentir plutôt que stagner.

publicité

« C’est un rythme de progression moins important que ce qu’on a connu sur l’essentiel de l’année 2022 puisque, depuis avril, on avait à peu près un point d’augmentation tous les mois », déclare Emmanuel Fournet, directeur de NielsenlQ à franceinfo. Toutefois, la Vendée reste le secteur le moins cher de France, avec des caddies en moyenne 25 € moins chers qu’en Île-de-France.

La farine et le papier hygiénique : les plus touchés par cette augmentation

L’analyse de franceinfo montre que les vainqueurs de la course à l’inflation restent la farine de blé (+44% en prix initiaux), la viande hachée surgelée (+31,88% par rapport à l’an dernier) et le papier toilette (+29,02%). Les pois en conserve ont également connu une hausse importante de l’ordre de 21,66 % sur l’année.

publicité

Outre que la farine et le papier toilette, d’autres produits ont pareillement connu une forte augmentation. On peut citer par exemple le paquet de 12 bâtonnets de poisson pané marque distributeur qui s’est élevé de 20,43% en un an. Aussi, 13,93% d’augmentation pour le sachet de 250g de chips et 16,53% pour le pot de coulis de tomate.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’État essaie toujours de trouver des solutions, afin de subvenir en aide les Français par rapport à cette situation.

publicité
publicité
À propos de l’auteur,
Alain Gaillard

Diplômé d'une école de journalisme, je me passionne de culture média et de tendance hightech. J'écris depuis plusieurs années pour plusieurs médias en ligne.