Inflation : le repas de Noël va-t-il coûter cher en 2022 ?

Mis en ligne le
par Valérie Rouzaud

La facture risque-t-elle d'être salée cette année pour les préparatifs de votre repas de Noël ?

Inflation : le repas de Noël va-t-il coûter cher en 2022 ? La réponse dans les prochaines lignes de notre article.

Inflation : le repas de Noël va-t-il coûter cher en 2022 ? Voici la réponse des experts.

Peut-être mais pas forcément si vous saviez être inventif ! Avant tout, faisons le point sur la situation actuelle. « Lait, crème, sucre, œufs, sans oublier le coût de la surgélation, tous les postes flambent« , a fait savoir Emily Mayer auprès du Parisien. Des ingrédients incontournables en cette période de fêtes.

« L’un dans l’autre, l’inflation du repas de Noël ne sera pas forcément supérieure à celle de la moyenne des produits alimentaires. La différence, explique l’experte de la grande distribution pour l’IRI, c’est que la valeur faciale du foie gras ou du saumon, à savoir leur prix dans l’absolu, est bien plus élevée« .

« La flambée du prix des bûches, du foie gras et des huîtres amène aujourd’hui les consommateurs à limiter les folies » parce que visiblement, les produits stars de Noël n’échappent pas à l’inflation.

De même, peut-on toujours lire dans les colonnes du quotidien francilien, « les enseignes rivalisent désormais d’imagination pour proposer des menus de fête pour toutes les bourses ».

C’est d’ailleurs, ce que l’on voit chez Lidl. Le hard-discount allemand dévoile ses inspirations pour vos menus de fêtes à travers sa gamme Deluxe, et le tout, à prix mini.

Selon un analyste de NielsenIQ, le prix de la viande, volaille ainsi que de la charcuterie surgelée a connu une hausse de 29,3% sur un an.

Le foie gras, dont la production a beaucoup souffert de la grippe aviaire en France augmente également. Ceux en conserve ont subi une hausse de 15,6% sur un an (contre 11,72% pour le foie gras frais), rapporte tf1info.

Le prix des fruits de mer, poissons et escargots a augmenté de 12,4% sur un an. Le caviar a augmenté de 4,5%. Les huîtres devraient augmenter de 15 % pour les fêtes

Pour les produits frais des traiteurs, entrées et apéritifs, l’inflation grimpe à 9,3%. Concernant les poissons fumés, la hausse s’établit à 10,5%.

Et pour terminer, allons voir du côté des boissons. Alors que le champagne coûte 6,9% plus cher qu’en l’année 2021, le vin lui aussi, n’est pas épargné. Il a augmenté de 8,6% sur un an.

Le prix des confiseries de chocolats a connu une hausse de 4,5% sur un an.

La journaliste Anne-Claire Le Sann a vu juste lorsqu’elle a indiqué que les repas de fête vont coûter plus cher cette année.

À propos de l’auteur,
Valérie Rouzaud

Passionnée par l'écriture et le digital, je suis tombée dans la marmite de la rédaction depuis 8 ans déjà. J'aime décrypter les actus et j'ai surtout de l'attrait pour l'actualité people et le monde de la télé-réalité.