Immobilier : beaucoup de Français falsifient les documents pour obtenir une location !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Face à une crise immobilière intensifiée et une pénurie d’habitations hors pair, de plus en plus de Français sont dans l’obligation de falsifier leurs dossiers pour bénéficier d’une location.

Impossible désormais d’obtenir une location en suivant les règles

Il n’y a pas de secret, la demande de logements dépasse considérablement l’offre surtout dans des localités comme Paris et ses environs. Pour ce faire, ceux qui sont à la recherche des biens à louer sont dans une situation compliquée.

D’après les révélations d’Imodirect, les dossiers de locations qui comportent de fraudes atteignent un niveau très alarmant. Selon les statistiques, un quart des dossiers de location en région parisienne contiennent au moins un document frauduleux. En province, la falsification concerne environ 1 dossier sur 6.

Depuis des années, le gouvernement a évoqué que pour répondre à la demande grandissante, il faut construire environ 500 000 logements par an. Mais la situation reste la même et la construction a même connu une dégression.

Pour louer un bien, les agences immobilières et les propriétaires exigent des garanties comme les fiches de paie, l’avis d’imposition, le CDI, les garants ou encore le nombre de loyers d’avance.

Certaines catégories de la population ne peuvent pas répondre à toutes ces exigences notamment les autoentrepreneurs, les intermittents, et les jeunes qui viennent d’entrer sur le marché du travail.

Locataires : ils ont recours à la falsification des dossiers

Face à la crise immobilière renforcée par le nombre excessif de refus de crédit immobilier, bon nombre de Français préfèrent louer un bien immobilier. En 2021, près de 24,7% des Français ont loué leur résidence principale. D’après les chiffres de l’INSEE, cela a augmenté près de 40% en 2023.

Avoir un logement convenable en France n’est pas une mince affaire. Raison pour laquelle le phénomène de fraude au dossier de location s’est beaucoup intensifié. De plus, les outils en ligne simplifient la falsification car il est possible de procurer une fausse fiche de paie ou encore de transformer un CDD en CDI.

Si beaucoup de Français falsifient leurs documents pour être locataire, peu le font dans le but de ne pas acquitter le loyer. Cependant, sachez tout de même que cette forme de fraude est totalement illégale et risquée.

La législation française, via l’article 441-1 du Code pénal, punit sévèrement cette pratique avec des peines pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.