IFI 2024 : tout savoir sur le barème de l’impôt sur la fortune immobilière

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Depuis 2018, l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune) a cédé sa place à l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière). Il s’agit d’une obligation liée aux biens immobiliers non assujettis à l’activité professionnelle.

Généralement, le taux d’imposition se trouve dans une fourchette de 0,5 à 1,5 %. Pour cette nouvelle année, il n’y a aucun changement en vue concernant les tranches du barème de l’IFI, le seuil ainsi que les abattements.

L’IFI en détails

Cet impôt concerne tous les immeubles bâtis ou non ainsi que les droits immobiliers. Outre les avoirs matériels, on peut citer également :

  • les actions de sociétés foncières cotées,
  • les parts d’organismes de placement collectif immobilier ou OPCI,
  • les parts de sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI,
  • les actions de sociétés civiles immobilières ou SCI,
  • la valeur de rachat pour les contrats d’assurance vie.

Concernant les dettes déductibles, voici la liste des principaux concernés. Il y a les dépenses d’acquisition des biens, de réparation et d’entretien à la charge du propriétaire, des frais d’amélioration, de construction, de reconstruction et d’agrandissement ainsi que les impôts dus à raison des propriétés concernées.

Quels sont les biens exclus de la liste ?

Selon la loi en vigueur, les biens immobiliers liés à l’activité professionnelle sont affranchis de l’IFI. L’abattement est fixé à 30% pour la résidence principale, contre 75% pour les parts de groupements forestiers, les bois et les forêts.

Pour les biens ruraux loués à long terme ainsi que les parts de groupement foncier agricole, ils ne sont pas sujets à une imposition à raison de ¾ de la valeur totale. Toutefois, il faut respecter une condition. Cette somme ne doit pas dépasser les 101 897 euros et pour moitié au-delà de ce seuil.

Un système de décote pour les patrimoines nets inférieurs à 1,4 M d’euros

Dans ce cas et lorsque la valeur est comprise entre 1 300 000 et 400 000 euros, un système de décote s’applique. Ceci permet d’alléger l’impôt.

Pour calculer la valeur de la décote, voici la formule à utiliser : 17 500 euros – (1,25 x montant du patrimoine net taxable).

On va prendre un exemple, pour un patrimoine net taxable de 1 350 000 euros, voici le calcul :

  • IFI dû en vertu du barème = (500 000 € x 0,5 %) + (50 000 € x 0,7 %) = 2 850 €

Calcul de la décote à déduire = 17 500 € – (1 350 000 € x 1,25 %) = 625 €

  • IFI à payer au fisc = 2850 € – 625 € = 2 225 €

Notez qu’un seuil entre en jeu si l’IFI et l’impôt sur le revenu de 2023 dépassent 75% des revenus de 2023.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.