Fiscalité 2024 : ces changements vont affecter le quotidien des contribuables !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

L’année 2024 est synonyme de beaucoup de changements. Tous les Français doivent se préparer pour vivre de nombreuses modifications dans divers secteurs.

Certainement, cela va affecter les revenus de tous les contribuables.

publicité

Les placements

Ouverts depuis le 1er janvier 2024, les Plans d’Épargne Logement ou PEL subissent une hausse du taux à hauteur de 2,25 % contre 2 % pour les autres PEL. Face à la baisse de l’inflation, le gain du livret d’épargne populaire ou LEP a régressé de 6 à 4,1 % depuis le 1er février 2024 selon les professionnels dans le secteur.

Les crédits immobiliers

Actuellement, on peut remarquer une petite baisse du taux d’intérêt passé de 4,40 à 4,05 % sur 20 ans. Désormais, les banques peuvent également accorder des crédits sur 27 ans si le coût des travaux constitue au moins 10% du prix de la transaction.

publicité

Les assurances

Les tarifs des compagnies d’assurance santé connaissent une hausse assez frappante pour l’année 2024. C’est un changement qui s’explique par divers facteurs comme l’augmentation du coût des soins ou encore le transfert du remboursement de l’Assurance maladie aux complémentaires.

Les experts prévoient une progression moyenne de 8,1%. Les primes des contrats collectifs d’entreprise peuvent également augmenter de près de 9,9%.

publicité

Cette hausse concerne également les assurances habitation et autos. L’augmentation des tarifs était prévue à 5%. Toutefois, le gouvernement a eu un coup d’avance en relevant les cotisations pour financer les catastrophes naturelles.

Pour ce faire, le taux de prélèvement devrait passer de 12 à 20% au 1er janvier 2025. Puis, il va y avoir également un autre prélèvement d’une valeur de 60 centimes/an sur la cotisation de ces contrats dès le 1er juillet 2024. Ce montant est dédié aux Fonds de garantie des victimes d’acte de terrorisme.

L’impôt sur le revenu

Le taux d’inflation de 2023 était de 4,9%. Du coup, toutes les tranches du barème ont obtenu une majoration de 4,8 % afin de s’agencer avec la hausse du coût du prix à la consommation. Pour ce faire, ce changement va avantager les contribuables.

Cependant, les seuils d’imposition des Français soumis à la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus de 3 et 4 % ne peuvent pas bénéficier de cette hausse.

Les taxes foncières

Les valeurs locatives qui servent de base de taxation ont connu une hausse de 3,9%. Cette année, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères va également augmenter.

Les impôts Pinel et Denormandie

On a renouvelé ces deux dispositifs pour laisser aux bénéficiaires de profiter d’un certain avantage fiscal.

publicité
À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.