Fin du malus : les retraités Agirc-Arrco vont gagner une somme importante en 2024

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Très bonne nouvelle pour les retraités Agirc-Arrco ! La fin du malus va leur faire gagner une grosse somme pour l’année 2024.

Les seniors du régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco seront ravis de cette nouvelle inattendue. En effet, le malus est terminé de manière définitive et donc, ces retraités peuvent toucher quelques centaines d’euros supplémentaires.

Tout savoir sur le malus

En 2019, le régime de la pension complémentaire Agirc-Arrco a mis en place le dispositif de malus. Appelé également coefficient minorant, ce système a pour objectif d’inciter les travailleurs à exercer leur activité pendant encore une année.

Il sanctionnait ainsi les employés qui ont choisi de prendre leur retraite dès l’obtention du taux plein. On parle d’une minoration de 10 % de la pension retraite complémentaire pendant trois ans.

Pour éviter cette diminution, les assurés sont dans l’obligation de reporter leur départ à la retraite même s’ils remplissaient déjà tous les critères pour arrêter leur activité et partir à la retraite.

Le malus concerne environ 42 % des retraités du régime Agirc-Arrco. Ces derniers ont subi une baisse de leur pension de retraite durant des années. Mais maintenant, tout est fini, le malus n’existe plus.

Retraités : adieu au malus !

Les retraités Agirc-Arrco ont poussé un soupir de soulagement face à la fin de malus. Près de 700 000 de ces assurés ont connu une pénalisation de 10 % sur leur pension de retraite complémentaire. Actuellement, ces retraités peuvent profiter de leur retraite sans aucune sanction.

Il y a déjà eu une première phase de suppression du malus en décembre 2023. Elle a touché les nouveaux pensionnés. Puis, une deuxième étape a eu lieu le 1er avril 2024 pour les anciens salariés partis à la retraite depuis le 1er décembre 2023.

Retraités Agirc-Arrco : quel montant ils vont toucher ?

La fin du malus de l’Agirc-Arrco se présente comme une nouvelle enthousiasmante pour les retraités du secteur privé. La raison est simple : cette décision est synonyme d’une hausse automatique de la pension des assurés. Certains d’entre eux peuvent toucher plusieurs centaines d’euros par an.

Par exemple, une personne à la retraite gagne la somme de 500 euros de pension complémentaire par mois. Avant l’annulation du malus, elle a perçu seulement 450 euros. Désormais, elle va gagner 500 euros par mois. Le supplément de 50 euros représente un coût de 1 800 euros sur trois ans.

En résumé, il s’agit d’un gain financier considérable qui assure le soutien du pouvoir d’achat des retraités.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.