Faux billets : trois astuces imparables pour les reconnaître sans se tromper

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Ces dernières années, le nombre de faux billets saisis a diminué considérablement mais le fléau est toujours d’actualité. Si vous tombez dessus, quels sont les signes qui montrent que vous avez entre les mains des faux billets ?

Même la saisie des faux billets a régressé, la prudence est toujours de mise. En effet, les faux billets peuvent encore circuler partout. Voici trois astuces pour les reconnaître !

La Banque centrale européenne (BCE) a l’habitude de changer de manière régulière les différentes coupures des billets afin d’apporter des modifications pour embrouiller les faussaires. En 2019, elle a mis en circulation une nouvelle série de billets de 100 et de 200 euros.

Dans la vie de tous les jours, la BCE recommande d’avoir recours à la méthode « TRI » ou Toucher, Regarder, Incliner.

Toucher le billet

Pour reconnaître un faux billet, la première chose à faire est de le toucher. Imprimer un billet sur du papier classique pour créer un faux billet n’est pas du tout crédible.

En effet, il est facile de reconnaître les faux billets des vrais grâce à la texture du papier. Les vrais billets se distinguent par leur texture ferme et légèrement craquante.

N’oubliez pas aussi de toucher le recto des billets authentiques qui est doté d’une série de petites lignes imprimées en relief. Le motif principal ainsi que le grand chiffre qui indique la valeur du billet sont également en relief.

Vérifier le billet

Après le toucher, il est temps d’utiliser vos yeux pour examiner le billet. Pour ce faire, levez votre billet de banque et inspectez-le par transparence. Grâce à cette méthode, vous pouvez découvrir en filigrane le portrait de la princesse Europe, la valeur du billet, ainsi que son motif principal.

Vous devez également voir le fil de sécurité. C’est une sorte de ligne sombre qui passe de la partie haute vers le bas du billet. Vous pouvez aussi voir le symbole de l’euro ainsi que la valeur du billet en petits caractères.

Enfin, sur chaque face du billet, il est possible de voir une partie des chiffres qui constituent la valeur du billet juste en haut à gauche. Et si vous analysez le billet par transparence, les deux parties sont complémentaires et vont former un chiffre unique.

Incliner le billet

Pour l’application de la méthode « TRI », la dernière étape est d’incliner le billet. C’est un geste particulier qui permet de voir les reflets d’un hologramme que les véritables billets possèdent. Cet hologramme se trouve sur la bande latérale pour les petites coupures.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.