Faire une donation de son vivant après 70 ans : quels sont les avantages et les précautions à prendre ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Même si vous avez 70 ans, cela ne veut pas dire qu’il n’est plus possible de faire une donation !

Les principaux avantages de la donation après 70 ans

Transférer une partie de son patrimoine sans payer d’impôts

Après 70 ans, il est toujours possible de faire des donations à vos proches tout en bénéficiant d’un abattement considérable sur les droits de mutation.

Pour ce faire, un couple peut transmettre jusqu’à 1 million d’euros sans aucun impôt. Il peut par exemple choisir l’assurance-vie, le démembrement de propriété ou encore les donations simples.

Assurance-vie : un cadre fiscal intéressant même après 70 ans

Quand vous passez les 70 ans, l’assurance-vie est souvent considérée comme moins bénéfique à cause de la situation fiscale plus difficile. Cependant, l’assurance-vie reste un moyen avantageux pour anticiper la transmission de son patrimoine sans payer beaucoup de frais.

Pour cela, les montants transmis après 70 ans possèdent un abattement particulier de 30 500 € par bénéficiaire lors de la succession. Du coup, l’assurance-vie est d’une grande utilité même après les 70 ans.

Ouvrir un contrat d’assurance-vie pour un enfant mineur

Les grands-parents ayant de plus de 70 ans peuvent ouvrir un contrat d’assurance-vie pour leurs petits-enfants et effectuer une donation. Les montants investis après 70 ans peuvent bénéficier d’un abattement durant la succession.

D’ailleurs, l’assurance-vie se présente comme une excellente option pour préparer l’avenir des petits-enfants en leur garantissant un capital sur le long terme.

Quelles sont les précautions à prendre si vous faites une donation au-delà des 70 ans ?

Ne pas donner une trop grande partie de sa richesse

Certains veulent montrer leur générosité à leurs proches et ils offrent une part excessive de leur patrimoine. Cependant, ils peuvent se retrouver démunis après la transmission.

Pour ce faire, vous devez trouver un bon équilibre entre la générosité et la gestion convenable de vos biens surtout après les 70 ans.

Répartir les donations de manière équitable

Si vous souhaitez faire des donations à vos enfants de votre vivant, pensez à les partager de manière équitable. Cela permet d’éviter les embrouilles familiales tout en diminuant le coût des droits de succession. Si vous privilégiez un enfant au détriment des autres, des tensions peuvent se créer au sein de la famille.

Choisir le démembrement de propriété

Il est possible d’avoir recours au démembrement de propriété. Ce système de division du bien immobilier peut vous permettre de bénéficier de l’usufruit tout en transférant la nue-propriété à vos héritiers.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.