Épuisement parental : la CAF propose une nouvelle aide aux parents fatigués physiquement et/ou émotionnellement

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Depuis le 1er juin, la CAF offre un service d’aide et d’accompagnement à domicile pour les parents au bout du rouleau. Voici comment obtenir cette aide.

Beaucoup de parents français sont face à des situations d’épuisement parental à cause de la situation professionnelle et de la vie familiale difficiles à associer.

Cela arrive souvent à une famille monoparentale, à cause d’un enfant malade ou à des parents de jumeaux.

Cependant, sachez que vous n’êtes pas seul. Si vous vous sentez fatigué physiquement et/ou émotionnellement, les Caisses d’allocations familiales (CAF) peuvent intervenir pour que vous puissiez souffler un peu.

En effet, elles vous proposent une aide à domicile pour vous aider de manière temporaire.

Depuis le 1er juin, le service d’aide et d’accompagnement à domicile (AAD) comprend un motif d’intervention pour épuisement parental.

Aide et accompagnement à domicile de la CAF pour épuisement parental : c’est quoi exactement ?

Il s’agit d’une intervention à domicile d’un expert qui a les compétences nécessaires afin d’empêcher les situations d’épuisement parental ou d’éviter qu’elles ne se développent.

C’est un accompagnement assuré par des techniciens de l’intervention sociale et familiale (TISF). Selon la situation, il est possible qu’un accompagnant éducatif et social (AES) intervienne, mais à une période différente.

De manière générale, le professionnel va donner un coup de main aux parents pour qu’ils puissent :

  • Avoir du temps pour eux ;
  • Etre conscient de leur situation d’épuisement parental ;
  • Retrouver du plaisir en partageant des moments heureux en famille ;
  • Faire une réorganisation de leur quotidien pour retrouver un équilibre en famille.

Cet accompagnement se fait sur une période d’un an maximum. Les TISF peuvent intervenir sans limite d’heures tandis que les AES sont limités à un maximum de 100 heures.

Toutes les familles allocataires ou non peuvent bénéficier de cette intervention si elles ont au moins un enfant âgé de moins de 18 ans.

Comment profiter de cette aide ?

Les familles doivent être guidées par un expert qui vient des secteurs du médico-social, de la petite enfance, de l’accompagnement à la parentalité ou de l’animation sociale.

La CAF précise : « Les professionnels des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), dans le cadre d’interventions pour d’autres motifs, pourront repérer des situations de parents en risque d’épuisement et proposer une nouvelle prise en charge dans le cadre de ce nouveau motif ».

Côté financement, la CAF s’occupe d’une grande partie de l’accompagnement à domicile. Cependant, les familles participent sur la base de leur quotient familial. La contribution oscille entre 13 centimes et 11,88 euros par heure.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.