Environ 2 millions de Français sont dans l’obligation de changer d’adresse très prochainement…

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

A partir du 1er juin, près de 1,8 millions de Français vont entamer les démarches pour un changement d’adresse.

En France, on compte 20 000 communes qui disposent au moins d’une voie qui n’a pas de numérotation. A la campagne, on peut voir le nom de certains hameaux qui fait office d’adresse pour tout un ensemble de logements.

L’Etat ne peut plus tolérer ce genre de situation et a décidé d’agir avec cette nouvelle règle.

Votée en février 2022, cette loi appelée 3DS (différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification) exige de désigner les « voies et lieux-dits, y compris les voies privées ouvertes à la circulation » et de donner un numéro à chacun des bâtiments.

Pourquoi mettre en place cette nouvelle loi ?

L’objectif est de simplifier l’accès des secours, des techniciens réseaux ou encore des livreurs. Selon le site du gouvernement : « De nombreux services publics et privés ont besoin de connaître la géolocalisation précise des adresses ».

Une initiative qui a même ravi certains habitants des communes concernées qui font face à divers problèmes actuellement. Un habitant de Haux s’est confié à BFMTV : « On n’a pas pu recevoir tous nos colis. Le fait que la mairie change les adresses je trouve ça pas mal ».

Une autre habitante de la commune a évoqué l’augmentation de l’impôt à cause de l’absence d’une adresse précise.

Près de 1,8 million de Français vont devoir ainsi changer d’adresse. Cela ne veut pas dire qu’il y a un déménagement ou une expulsion, loin de là. Le changement se fait au niveau des rues dans lesquelles ils habitent.

Les communes devront ainsi réaliser une base nationale des adresses pour assurer la géolocalisation de chaque habitation. Puis, c’est le Conseil municipal qui va se décider des dénominations. Il doit ainsi trouver un nom et un numéro à chacune des rues avant le 1er juin.

Qu’est-ce qui va changer pour les 1,8 millions de Français concernés ? S’ils ne peuvent pas choisir le nom de leur voie ou le numéro de leur logement, ils doivent régler beaucoup de choses.

Comme lors d’un déménagement, ils sont obligés de modifier leur adresse partout surtout sur leurs papiers d’identité. Il faut aussi penser à prévenir l’employeur, la banque, le fournisseur d’électricité et les opérateurs de téléphonie ou d’internet.

Le gouvernement a indiqué que : « Afin d’alléger le coût et le temps de mise en œuvre par les communes d’un adressage complet de leur territoire, y compris dans les zones les plus rurales, le besoin de pose de plaques de numéro et de voies est laissé à l’appréciation des communes qui sont les plus à même de juger de leur nécessité ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.