Élodie Frégé : après sa victoire à la Star Academy, pourquoi est-elle toujours endettée ?

Mis en ligne le
par Valérie Rouzaud

L’ancienne gagnante de Star Academy doit toujours de l'argent à son label. Allons voir les détails !

Gagnante de la Star Academy 2003, Élodie Frégé a évoqué la répartition de son gain avec Michal Kwiatkowski, son adversaire en finale. La chanteuse a aussi expliqué la raison de son endettement.

Élodie Frégé : une gagnante de la Star Academy endettée

Dans le podcast Contre-addictions animé par Rose, Élodie Frégé a expliqué qu’en offrant cet argent à son ami, elle a pu alléger la pression sur ses épaules. « J’ai partagé mon prix, le contrat avec Universal, ce qui fait que l’avance sur royalties a été divisé en deux, et j’en suis ravie. Je suis ravie d’avoir pu offrir ce cadeau à cet être précieux qu’est Michal Kwiatkowski », a confié la chanteuse. Ainsi, celle-ci a perçu les recettes anticipées de son premier album. À noter que ce dernier est actuellement certifié double disque d’or. Autrement dit, elle en a vendu 200 000 copies.

Le hic, c’est que l’ancienne gagnante de Star Academy doit toujours de l’argent à son label. Par ailleurs, ses trois projets musicaux suivants n’ont pas pu combler le déficit. L’animatrice de la conversation rappelle alors : « On parle de 500 000 euros d’avance. Michal, il n’a pas fait de disque tout de suite, cet argent était à lui puisqu’il n’avait pas à le rembourser s’il ne faisait pas de disque. C’est toi qui as remboursé, surtout, beaucoup », déclare-t-elle face à la chanteuse qui affirme« avoir essayé, en tout cas ».

« Je n’ai pas gagné au loto, j’ai gagné une avance »

Pour répondre à la question « comment fait-on pour le remboursement ? », posée par l’hôte, Élodie Frégé n’a pas mis sa langue dans sa poche. « On ne le fait pas », déclare la compositrice qui a vite énoncé ses certitudes à ses chefs. « J’ai souvent essayé d’expliquer ça dans les interviews. Ce, dans lesquelles les gens faisaient des raccourcis, disant que j’ai gagné au loto. Non non, je n’ai pas gagné au loto, j’ai gagné une avance donc c’était déjà imposable à 48%. », dit-elle.

Ensuite, la chanteuse et à la fois actrice a ajouté que « Et puis en fait, quand tu sais que tu as des comptes à rendre à un si gros label, qui attend de toi que tu sois la nouvelle starlette à la mode et que tout à coup toi, par le fait d’avoir vécu cette expérience à la Star Academy qui est une épreuve magnifique qui te permet d’en apprendre beaucoup à ton sujet, finalement, tu n’as plus envie de faire ce qu’ils ont envie d’entendre« .

À propos de l’auteur,
Valérie Rouzaud

Passionnée par l'écriture et le digital, je suis tombée dans la marmite de la rédaction depuis 8 ans déjà. J'aime décrypter les actus et j'ai surtout de l'attrait pour l'actualité people et le monde de la télé-réalité.