Elles constituent près de la moitié de la population française : en faites-vous partie ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

D’après une étude de l’Institut Montaigne, les « classes moyennes » représentent près de 50% de la population française. D’après toujours la même source, ces parties de la société se trouvent entre les 30 % des plus précaires et les 20 % des plus riches.

Le Premier ministre, Gabriel Attal vient de préciser que les « classes moyennes » se présentent comme « le cœur battant de notre pays ». Et il leur assure des diminutions d’impôts.

Mais d’après Lisa Thomas-Darbois, directrice adjointe des études France de l’Institut Montaigne, les « classes moyennes » ne sont qu’un « ventre mou ». Ce dernier n’est « ni élite, ni ouvrière, ni bourgeoise, ni anarchiste, ni pauvre, ni riche ».

Cependant, le site du ministère de l’Économie indique qu’il « s’agit des ménages dont le niveau de vie est compris entre les deux tiers et le double du niveau de vie médian ».

Les différents types des « classes moyennes »

Même si ce n’est pas le seul facteur à prendre en compte, le salaire fait partie des critères principaux qui définit les personnes qui font partie de cette catégorie.

Dans son étude, l’institut Montaigne mentionne que les « classes moyennes » se divisent en deux catégories. D’une part, il y a une classe moyenne inférieure avec des revenus nets mensuels compris entre 1 440 et 2 260 euros. D’autre, la classe moyenne supérieure dispose de revenus nets mensuels allant de 2 260 à 3 110 euros.

Vous pouvez également voir dans le tableau complet du CRÉDOC différentes catégories de personnes selon les revenus nets qu’elles perçoivent chaque mois.

D’après ce tableau, les pauvres représentent 10% de la population française avec des revenus nets mensuels moins de 870 euros. Puis, il y a les catégories modestes ayant des revenus nets mensuels entre 870 et 1 440 euros par mois. La population modeste constitue près de 20% de la population.

Viennent ensuite les catégories moyennes inférieures qui représentent près de 30 % de la population française. Les revenus nets de ces personnes se trouvent entre 1 440 et 2 260 euros par mois.

Après cela, vous avez les catégories moyennes supérieures qui sont formées par 20% de la société française. Les revenus nets mensuels sont situés entre 2 260 et 3 110 euros.

10% de la population française sont dans la catégorie des personnes aisées. Ils ont des revenus nets de 3 110 à 4 050 euros par mois. Sur la plus haute marche du podium, vous avez les personnes ayant des hauts revenus qui s’élèvent à plus de 4 050 euros par mois.

Le salaire ne doit pas être le seul critère pour catégoriser les personnes. Il faut considérer d’autres paramètres comme le patrimoine immobilier ou encore la structure des dépenses.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.