Des milliers de parents oublient de réclamer les 620 euros pour leurs enfants !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Beaucoup de parents peuvent empocher près de 620 euros grâce à cet avantage fiscal très peu connu. Toutefois, ils oublient toujours de le réclamer auprès de l’Etat.

La campagne de la déclaration d’impôt va se terminer très bientôt. Il s’agit d’une campagne qui consiste à déclarer les revenus perçus au cours de l’année 2023. Elle va également montrer aux ménages les nombreux crédits d’impôt qu’ils peuvent bénéficier grâce à des dépenses réalisées dans l’année.

Les parents qui s’occupent d’enfants peuvent bénéficier de divers avantages fiscaux. Près de 2 millions de foyers par exemple profitent de certains crédits d’impôts comme celui pour les enfants à placer en crèche.

Cependant, il existe d’autres avantages fiscaux qui sont moins connus. La majorité des parents ne connaissent même pas leur existence.

A titre d’information, le crédit d’impôt se présente comme un impôt négatif. Ainsi, il permet à un contribuable de diminuer le montant de l’impôt sur le revenu qu’il doit payer au fisc.

Si le montant de crédit excède le montant d’impôt dû par le contribuable, ce dernier va ainsi bénéficier la différence. De cette manière, même les foyers non-imposables peuvent obtenir un versement de liquides de la part de l’administration fiscale.

En réalité, une personne qui ne paie pas d’impôt mais qui est bénéficiaire d’un crédit d’impôt de 300 euros va obtenir un versement de 300 euros à la fin de l’année.

Beaucoup de parents ne réclament pas cet avantage fiscal

Le crédit d’impôt le plus connu est sans doute les frais de garde d’enfant de moins de 6 ans qui est remboursable à 50 % des dépenses. La limite est de 3 500 euros par an et par enfant.

Ce qui veut dire que le crédit d’impôt rembourse jusqu’à 1 750 euros par enfant placé en crèche ou chez une assistante maternelle.

Cependant, ce crédit d’impôt ne concerne pas seulement la garde en crèche ou la garde chez une assistante maternelle. Il est disponible aussi pour les frais de garderie périscolaire, aux haltes-garderies et aux centres de loisirs pour les enfants de moins de 6 ans.

Concrètement, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt si vous faites garder votre enfant le soir, le mercredi ou pendant les vacances dans un centre aéré.

Cependant, beaucoup d’enfants sont gardés dans ces endroits alors que les parents ne déclarent pas les frais au fisc.

Pour obtenir cet avantage fiscal très peu connu, il faut faire une réclamation d’une attestation fiscale, à sa mairie ou à l’association gérant la structure d’accueil.

Puis vous devez reporter le montant sur sa déclaration de revenus dans les cases dédiées (7GA et suivantes).

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.

Laisser un commentaire