Des milliers d’automobilistes sont obligés de payer des amendes pour des infractions qu’ils n’ont pas commises !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Des milliers d’automobilistes obtiennent des amendes. Pourtant, c’est une escroquerie et il faut être vigilant.

Vous avez reçu un courrier de l’ANTAI qui vous demande de payer une amende qui ne vous concerne absolument pas ? Eh bien, sachez que cette mésaventure arrive à des dizaines de milliers d’automobilistes chaque année.

Et ce phénomène devient même un fléau que les arnaqueurs utilisent pour vous obliger de passer à la caisse.

En effet, une nouvelle forme d’arnaque est devenue très courante ces derniers temps dans la plupart des régions françaises. Elle affecte bon nombre de conducteurs qui n’ont rien fait de mal.

De quoi il s’agit exactement ? Des individus malhonnêtes utilisent des plaques d’immatriculation qui appartiennent des conducteurs inconnus pour qu’ils puissent commettre beaucoup d’infractions routières et ils ne vont jamais obtenir des contraventions.

Comment ils procèdent ? C’est très simple étant donné que d’innombrables sites internet peuvent concevoir des plaques d’immatriculation en très peu de temps sans exiger la carte grise de la voiture.

Il n’est donc pas compliqué d’obtenir une réplique d’une plaque déjà existante. Puis, les arnaqueurs vont les fixer et c’est tout.

En France, la plaque d’immatriculation constituée d’une combinaison de chiffres et de lettres permet aux autorités de poursuivre les voitures et de les repérer en cas d’infractions routières.

Les escrocs passent ainsi entre les mailles du filet car ils ont utilisé des plaques d’immatriculation des autres conducteurs. Ce sont ces derniers qui reçoivent les procès-verbaux et qui doivent acquitter des amendes d’une somme de 11 à 135 euros selon la gravité des délits.

Si vous recevez ce courrier, ne payez pas l’amende car la loi vous permet de la contester. Pour ce faire, vous devez rédiger une lettre avec accusé de réception dans laquelle vous mettez les raisons de votre contestation.

Cependant, cela ne suffira pas à mettre fin à vos problèmes avec les autorités. En effet, comme votre plaque d’immatriculation a subi une duplication, vous pouvez ainsi recevoir plusieurs courriers de l’ANTAI.

On vous conseille ainsi de porter plainte au commissariat pour pouvoir arrêter les arnaqueurs. Puis, vous devez faire une demande pour avoir une nouvelle plaque d’immatriculation auprès du site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS).

D’ailleurs, le faire directement en préfecture ou sous-préfecture n’est plus possible. Vous recevez également une nouvelle carte grise.

De cette façon, votre voiture dispose d’une nouvelle identité pour en finir avec les amendes fantômes.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.