Consommateurs, méfiez-vous de ces trois fournisseurs d’énergie !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Le coût de l’énergie continue de grimper en flèche. Les fournisseurs cherchent ainsi à séduire les consommateurs en leur proposant des offres alléchantes. La concurrence est rude certes mais les clients doivent rester vigilants.

En effet, certaines offres dites séduisantes dissimulent en réalité des pratiques frauduleuses sans que les consommateurs ne le sachent.

Emmanuelle Wargon, la présidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a été interrogée par La Tribune. Elle avertit les consommateurs contre certaines pratiques malhonnêtes des fournisseurs d’énergie.

Voici ces mots : « Attention, certains fournisseurs peuvent changer leurs tarifs à n’importe quel moment, à condition d’informer le consommateur par mail un mois avant. Résultat : certaines de ces offres semblent alléchantes au début et ne le sont plus après ».

EDF et Engie sont peut-être les principaux fournisseurs d’énergie en France mais il existe d’autres prestataires qui commencent à gagner en popularité. En cause, ils choisissent d’appliquer des tarifs « relativement moins chers ».

Offres malhonnêtes : évitez ces trois fournisseurs d’énergie, selon la CRE

La présidente de la Commission de régulation de l’énergie pointe du doigt ces trois fournisseurs d’énergie : Elmy, Ohm Énergie et Mint. En effet, ces derniers vont séduire les clients avec des offres à prix très compétitifs afin de multiplier leur clientèle.

Une fois les adhérents sont nombreux, ils peuvent obtenir le droit de s’approvisionner en électricité durant l’été, une période où l’énergie affiche un prix très bas.

Après quelques mois, ils sollicitent leurs clients à changer de fournisseur car les offres alléchantes sont terminées. S’ils essaient de garder leurs clients, ils peuvent faire augmenter le prix jusqu’à 50% en comparaison au tarif fixé dans le contrat.

La présidente explique : « En se débarrassant de leurs clients plus tard dans l’année, ils ont pu revendre cette électricité sur les marchés à des prix bien plus élevés ».

D’ailleurs, elle a mentionné que la Commission de régulation de l’énergie n’a pas tardé à agir pour punir ces pratiques frauduleuses.

Elle a assuré que : « Nous avons saisi le Comité de règlement des différends et sanctions (Cordis) en début d’année. Il lui appartient désormais de notifier ou pas les griefs, et de se prononcer sur une sanction dans les semaines qui suivront ».

Elle a terminé par : « Nous attendons une décision en mars ou en avril. Les trois fournisseurs concernés encourent une amende pouvant aller jusqu’à 8 % de leur chiffre d’affaires ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.