Compteur Linky : cette annonce d’Enedis qui va ravir les Français !

Mis en ligne le
par Valérie Rouzaud

Actuellement, il y a encore 10% de compteurs non remplacés en boitier Linky en France, même avec les efforts de persuasion de l’État. Malgré tout, ce dernier donne aux Français une nouvelle chance d'éviter la surfacturation.

Les foyers réticents à l’installation du compteur Linky avaient déjà peur de la facturation annoncée à partir de janvier 2023. Toutefois, Enedis a fait machine arrière avec cette annonce qui va ravir les Français.

Compteur Linky : la prise de position franche de la CRE

L’installation du compteur Linky fait encore débat en France. En effet, on compte encore 3,8 millions d’anciens compteurs en marche dans tout le pays. Ainsi, il y a encore 10% de compteurs non remplacés en boitier Linky.

Avec les efforts de persuasion en vain de l’État, la CRE a décidé de prendre position dans l’affaire. Ainsi, la Commission de régulation de l’énergie veut l’installation impérative du boîtier vert dans tous les foyers. Faute de quoi, les foyers réticents payeront une plus grosse facture jusqu’à 5€ en plus par mois. Il s’agit d’un surcoût pour « participer aux coûts globaux engendrés par la relève des derniers compteurs ancienne génération aux seuls clients générant ces coûts. » Ajouté à cela, il y aura encore une autre facture de 8,30€ à payer tous les 2 mois.

Face à cela, les Français ont partagé leurs opinions sur les réseaux sociaux. Ainsi, on a pu lire ce commentaire sur Twitter : « Il y a un truc que je ne pige pas, pourquoi les personnes qui ont donc refusé le compteur Linky doivent payer une taxe de 5 à 8 euros par mois, tout en faisant lui-même son relevé ?!! N’est-ce pas du travail déguisé ? La taxe n’est-elle pas du chantage ? »

Enedis annonce une nouvelle rassurante

Ainsi, les réfractaires auront à payer 49,80€ par an. S’ajoute à cela la hausse déclarée par la CRE dans le communiqué du 15 décembre 2022. Ainsi, les réfractaires devront payer 5€ par mois soit 61€ par an à Enedis. La commission parle là d’un « surcoût moyen de 26 millions d’euros par an sur la période 2022-2024 pour le traitement de la relève pour environ 500 000 clients muets. Et ces « notifs (mails, SMS, appels sortants, prises de rendez-vous, envoi de courrier) sont aussi dans cette cagnotte. »

Toutefois, Enedis a décidé d’accorder un sursis de 2 ans à ces foyers en question. De ce fait, ils éviteront une surfacturation pendant encore 2 ans pour la non-installation du boîtier vert. Cependant, les foyers devront effectuer le relevé de leurs consommations eux-mêmes. Ils devront ensuite le transmettre à Enedis par leur propre moyen. Cette solution aura effet jusqu’à fin 2024. À partir de janvier 2025, les foyers devront adopter le compteur Linky pour éviter les surfacturations.

À ce propos, Politis a partagé sur son site : « En reconnaissant que l’on peut garder son compteur… Sans avoir rien à payer ou en échange d’une modeste facture de 5 euros par mois… Enedis avoue enfin que le compteur Linky n’est pas obligatoire. Ce que nous clamons depuis sept ans.« 

À propos de l’auteur,
Valérie Rouzaud

Passionnée par l'écriture et le digital, je suis tombée dans la marmite de la rédaction depuis 8 ans déjà. J'aime décrypter les actus et j'ai surtout de l'attrait pour l'actualité people et le monde de la télé-réalité.