Complémentaire santé solidaire : un accès moins compliqué à partir du 1er juillet !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

A partir du 1er juillet prochain, les allocataires de la complémentaire santé solidaire ou CSS peuvent profiter d’un accès simplifié.

La complémentaire santé solidaire est une subvention qui est marquée par un taux de non-recours très élevé. Cependant, il s’agit d’un dispositif indispensable pour les ménages vulnérables qui ne peuvent pas souscrire à une mutuelle.

Pour rendre plus accessibles ces soins médicaux, il y a aura un changement d’accès à la CSS dès le 1er juillet prochain. Les allocataires peuvent y accéder sans formalités contraignantes.

Complémentaire santé solidaire : une mutuelle solidaire pas cher

Le gouvernement cherche à procurer à tous les citoyens français l’accès aux soins médicaux quelles que soient leurs ressources. Pour ce faire, il a mis en place la complémentaire santé solidaire gérée par l’Assurance maladie.

Il s’agit d’une mutuelle traditionnelle qui s’occupe des dépassements d’honoraires et frais non remboursés par la CPAM des allocataires.

Les Français qui ont des revenus les plus modestes peuvent ainsi demander la complémentaire santé solidaire. Cette dernière va ainsi pris en charge leur frais de santé. Cela peut se faire de manière gratuite ou en payant de maigres cotisations d’1 euro par jour maximum.

Pour être éligible à la CSS, il faut justifier des ressources inférieures aux plafonds en vigueur et signaler certains justificatifs à l’organisme.

En juin 2023, cette mutuelle sociale a pu prendre en charge près de 7,4 millions de Français. Cependant, on peut toujours remarquer que cet organisme est pointé du doigt pour son énorme taux de non-recours. En cause, il y a une insuffisance d’informations au niveau des éventuels bénéficiaires.

Quelles mesures pour simplifier l’accès à cette mutuelle ?

Pour essayer de faire baisser le taux de non-recours, l’Etat a déjà pensé à des dispositifs qui ont pour objectif de diminuer la proportion de la population modeste qui vit sans accès aux soins médicaux.

Les bénéficiaires du RSA peuvent bénéficier d’un accès gratuit et automatique à la complémentaire santé solidaire. Quant aux allocataires de l’ASPA, ils peuvent compter sur une présomption de droits contre participation financière. Et ce, sans la justification de revenus.

Le gouvernement souhaite ainsi poursuivre dans ce sens. Il envisage d’élargir l’accès simplifié à la complémentaire santé solidaire à d’autres allocataires dès le 1er juillet.

Pour ce faire, les allocataires de l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), de l’allocation pour adulte handicapé (AAH), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) et de l’allocation du contrat d’engagement jeune (ACEJ) seront également éligibles à cette mutuelle solidaire en payant de cotisations symboliques.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.

Laisser un commentaire