Cette offre permet d’avoir un apport de 40 000 euros pour réussir un premier achat immobilier

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Le Crédit Mutuel Arkéa vient de présenter une formule qui vient à la rescousse des primo-accédants. C’est un modèle qui reprend un ancien vulgarisé par une start-up.

A la recherche d’une solution pour réussir sa première acquisition immobilière ? Le Crédit Mutuel Arkéa vient de lancer Duoprimo.

Cette offre garantit un apport personnel des primo-accédants éligibles dans la limite de 40.000 euros et de 10 % du coût total d’acquisition.

Cette solution de Crédit Mutuel Arkéa (via Arkéa Foncière Résidentielle) vise particulièrement les particuliers qui cherchent à faire leur premier achat dans le neuf en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) ou dans l’ancien.

Cependant, il faut respecter quelques conditions. Il faut des biens sans travaux et des logements qui affichent au moins la lettre E au classement DPE. C’est une indivision qui ne peut pas aller au-delà des 10 ans.

C’est une méthode qui ressemble à deux gouttes à la formule de la start-up Virgil. Mais cette dernière assure jusqu’à 20 % et 100 000 euros de l’investissement. De plus, il n’y a pas d’interdiction liée aux performances énergétiques.

En outre, Virgil a eu comme cible une clientèle qui vit dans les plus grandes villes françaises ou leur périphérie proche.

Le Crédit Mutuel Arkéa évoque que ce plafond de 10 % a été défini après une étude de nombreux dossiers : « Une très grande majorité des demandes de financement actuellement refusées en raison d’un taux d’effort conséquent, pourraient être accompagnées si le plan de financement ne reprenait que 90% du montant global ».

Cette offre est donc un coup de pouce pour « apporter une solution à des foyers exclus du modèle traditionnel de financement ».

Un conflit d’intérêt peut avoir lieu

Saskia Fiszel, cofondatrice de Virgil, explique : « Le premier achat immobilier est un problème prégnant que tout le monde essaie de résoudre et en ce sens, c’est intéressant qu’une grande banque s’y intéresse ».

Cependant, la start-up se montre agressive sur son nouveau concurrent : « Nous connaissons les équipes du Crédit Mutuel Arkéa avec lesquelles nous avons déjà travaillé et leur offre tient un peu de la copie carbone dégradée de notre propre solution, avec des limites de montant et de performances énergétiques, glisse-t-elle. Par ailleurs, nos clients apprécient d’avoir recours à un co-investisseur qui n’est pas le prêteur. Si une même entité est présente sur les deux tableaux, il peut y avoir un conflit d’intérêts ».

Cependant, Julien Carmona, président du Crédit Mutuel Arkéa et du Crédit Mutuel de Bretagne pense que la formule Duoprimo promet de belles perspectives aux primo-accédants.

Son succès est manifeste dans plusieurs agences et elle « a vocation à se déployer très prochainement sur l’ensemble de notre réseau ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.