Cette arnaque fait des ravages sur le territoire français : des milliers d’automobilistes doivent passer à la caisse !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Dernièrement, des milliers d’automobilistes ont reçu des amendes inattendues. Soyez vigilant, c’est une arnaque !

Des dizaines de milliers de conducteurs connaissent cette mésaventure chaque année. En effet, il s’agit d’une nouvelle forme d’arnaque qui ne cesse de prendre de l’ampleur un peu partout en France.

Cependant, ces automobilistes sanctionnés n’ont rien à se reprocher. Ils n’ont rien fait de mal et pourtant, ils doivent payer une lourde amende. Mais quelle est donc cette escroquerie ?

En effet, des personnes malhonnêtes servent des plaques d’immatriculation qui appartiennent à des conducteurs qu’elles ne connaissent pas. De cette manière, elles peuvent commettre en toute liberté des infractions routières sans jamais obtenir des contraventions.

Comment elles procèdent ? C’est très simple. Ces personnes vont fabriquer des plaques d’immatriculation en ligne car ces sites ne demandent même pas la carte grise de la voiture.

Du coup, les arnaqueurs peuvent obtenir en quelques heures la réplique d’une plaque qui existe déjà. Par la suite, il suffit de la fixer à l’avant et à l’arrière de la voiture et c’est tout.

Les automobilistes reçoivent des procès-verbaux pour des infractions qu’ils n’ont pas commises

Sur le territoire français, la plaque d’immatriculation est formée par des chiffres et des lettres. Ce dispositif permet de pister les véhicules et de les repérer en cas d’infractions ou de délits commis sur les routes.

Les escrocs vont usurper des plaques d’immatriculation déjà en circulation pour qu’ils ne puissent pas être sanctionnés.

De leur côté, les conducteurs propriétaires de ces plaques vont recevoir des procès-verbaux qui contiennent des amendes comprises entre 11 et 135 euros selon la gravité des actes.

Si vous recevez ce type de contravention, sachez qu’il est possible de la contester selon la loi. Pour ce faire, il faut rédiger un courrier avec accusé de réception dans lequel vous présentez les raisons de votre contestation.

Cependant, cette lettre n’est pas suffisante si vous souhaitez mettre fin à vos soucis. Comme votre plaque d’immatriculation a subi une duplication, vous pouvez encore recevoir des courriers réguliers de l’ANTAI.

Pour cela, il est recommandé d’aller au commissariat afin de déposer une plainte. Cela peut aider aussi à saisir les escrocs.

Puis, vous devez faire une demande pour avoir une nouvelle plaque d’immatriculation auprès du site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) et une nouvelle carte grise.

Après ces étapes, votre voiture va avoir une nouvelle identité et l’ANTAI ne vous envoie plus des contraventions qui exigent des amendes injustifiées.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.