Cet impôt qui concerne 38 millions de Français va augmenter jusqu’à 4 % cette année

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Cette année, la plupart des Français doivent payer cette taxe qui ne cesse de grimper en flèche.

Cette augmentation tant méfiée est actuellement confirmée. La majorité des propriétaires qui possèdent au moins un bien immobilier doivent acquitter une taxe foncière en hausse cette année. Des hausses remarquables de cet impôt local ont déjà survenu en 2022 et en 2023.

A titre d’information, c’est l’administration fiscale qui réévalue chaque année le montant de la taxe foncière. Cette dernière se calcule suivant le taux d’inflation estimé par l’Insee au mois de novembre 2023.

Pour l’année 2024, la taxe foncière va connaître une augmentation de 3,9 %. Ce qui constitue l’une des plus fortes augmentations de cet impôt durant les 40 dernières années.

Toutefois, c’est le taux le plus faible et cette taxe peut être très élevée pour des millions de Français selon leur commune de résidence.

En cause, la hausse de 3,9 % va s’additionner avec l’augmentation des taux d’imposition votés par les communes qui encaissent la taxe foncière.

En 2023, la taxe foncière a connu une hausse de 7,1 % dans toutes les villes françaises. Mais les autres métropoles comme Paris, Grenoble ou Troyes ont choisi d’augmenter leur impôt local pour compenser le manque de recettes causé par l’inflation et la suppression de la taxe d’habitation sur les résidences principales.

D’après l’Association des maires de France : « La taxe foncière représente désormais 63 % des recettes des communes contre seulement 30 % en 2017 ».

Frédéric Zumbiehl, juriste à l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) espère que la plupart des villes vont voter pour augmenter la taxe foncière en 2024.

Les villes qui pratiquent des hausses inconcevables

Les propriétaires vont être impactés deux fois de suite cette année. D’une part, les services fiscaux vont majorer les valeurs locatives cadastrales annuelles qui sont la base de calcul d’imposition de la taxe. Elles sont liées à l’inflation de manière automatique.

D’autre part, la municipalité va également décider d’une possible hausse du taux d’imposition.

De nombreuses grandes villes vont ainsi pratiquer des augmentations impensables avec des taux à deux chiffres. On peut citer Villeurbanne (+10 %), Annecy (+14,1 %), Nancy (+14,5 %) et Saint-Etienne (+15,1 %).

Ces métropoles ont déjà voté leur augmentation. Cependant, la ville la plus impactée cette année est Nice. Sa taxe foncière atteint les 19,2 % pour tous les propriétaires.

Pour 2024, près de 38 millions de Français vont subir la hausse de cet impôt local. Cela équivaut à 57 % de la population.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.