Cet homme de 88 ans s’est fait voler 10 000 euros suite à cette escroquerie très répandue !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Un individu âgé de 88 ans qui habite Saint-Michel-sur-Orge, en Essonne perd 10 000 euros. Il a été victime de l’arnaque au faux coursier.

Cet homme a cru qu’il parlait à sa banque alors qu’il s’agit d’une arnaque très répandue en Île-de-France. En conséquence, il a perdu 10 000 euros et il a déposé plainte le 15 février 2024.

Une fausse conseillère bancaire à l’autre bout de la ligne

Une femme appelle l’octogénaire et se présente en tant que sa conseillère bancaire. La victime lui a communiqué diverses informations personnelles concernant son compte en banque.

La femme essaie de le convaincre afin qu’il remette sa carte bancaire à un coursier qui va venir à son domicile à une date et une heure précise.

Et là, l’homme de 88 ans est tombé dans le filet des arnaqueurs en donnant l’enveloppe qui contient sa carte à un faux coursier. Au total, les escrocs ont effectué près de 76 transactions avec la carte volée pour un dommage qui frôle les 10 000 euros selon la Direction départementale de la sécurité publique.

Les auteurs de l’arnaque identifiés grâce à des images de vidéo-surveillance

Après avoir déposé plainte, les policiers du commissariat de Sainte-Geneviève-des-Bois vont prendre en main cette affaire et vont chercher les auteurs de l’escroquerie.

En exploitant les images de vidéo-protection de la ville, les enquêteurs repèrent la plaque d’immatriculation du véhicule utilisé par le faux coursier. Ils reconnaissent le propriétaire qui est déjà connu des services de police pour des actes du même type.

Les auteurs ont fait des transactions frauduleuses qui ont conduit les enquêteurs au casino d’Enghien-les-Bains. Les images enregistrées par les caméras ont permis de tomber sur un couple.

Quant au faux coursier, la géolocalisation de son téléphone a permis de prouver qu’il était présent sur les lieux d’usage de la carte bancaire de la victime.

Le mardi 5 mars 2024, les forces de l’ordre ont procédé à leur interpellation à leurs domiciles respectifs en Essonne. Le faux coursier et le couple au casino sont en garde à vue.

Durant les auditions, la femme a contesté toute implication. Elle a seulement eu une courte relation avec l’un des mis en cause.

Si elle a été relâchée, l’un des auteurs présumés a comparu immédiatement devant un magistrat le jeudi 7 mars 2024. Il est actuellement en liberté sous contrôle judiciaire jusqu’à sa prochaine audience le 28 mars 2024.

Pour l’autre arnaqueur, il a été livré devant le parquet d’Evry-Courcouronnes pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.