Ce document obligatoire n’est pas fiable : il va faire baisser la valeur de votre maison jusqu’à moins 20% !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Les propriétaires sont souvent obligés de réduire le prix de leur bien immobilier à cause de ce document pointé du doigt.

Avant de mettre en vente de manière définitive leur appartement ou leur maison, les propriétaires doivent réaliser plusieurs tâches.

On peut citer le calcul de la surface de la propriété, l’évaluation de la consommation annuelle d’électricité et/ou de gaz du bien, la réalisation des états des lieux sur l’installation électrique.

La présence d’amiante, de termites et de plomb et les risques naturels et de pollution autour de la maison sont aussi à évaluer. Ce sont des démarches obligatoires qu’un professionnel opère à un coût de près de 250 euros.

Les résultats de ces opérations vont se trouver dans un document unique appelé Diagnostic de performance énergétique (DPE). Parmi tous les éléments estimés, la plus importante est la consommation énergétique.

Pour ce faire, un logement flambant neuf avec une bonne isolation et avec un système de chauffage peu gourmand obtient une note de A, B ou C.

En cas d’une vieille habitation, mal isolée et qui consomme beaucoup d’énergie, on lui attribue un E, F ou G. Si son classement est D, il s’agit d’un logement moyen.

Ce document est-il vraiment fiable ?

Les résultats offerts par le DPE ne sont pas totalement fiables. Cependant, ils ont un énorme impact sur le prix de vente du logement.

D’après les estimations des Notaires de France, une maison perd jusqu’à 22% de sa valeur avec une notation E, F ou G. Cela atteint les 12% pour un appartement.

L’association 60 millions de consommateurs et l’organisme HelloWatt ont procédé à des comparaisons. Pour un même bien, les résultats du DPE ne sont pas similaires suivant le point de vue des professionnels.

Une maison a reçu une notation de B et D par deux entreprises différentes alors qu’elle est classée C et E par d’autres professionnels. C’est le cas aussi d’autres habitations qui sont notées A, B et C avant d’avoir un classement E, F et G par une autre.

C’est le Conseil d’analyse économique (CAE) qui a fait la dernière recherche. En effet, il pense que les résultats de consommation énergétique fournis par les DPE sont faux et surtout surévalués.

Tous ces éléments vont ainsi remettre en cause la fiabilité de ce document obligatoire pour les propriétaires. Sa fiabilité est douteuse et oblige souvent les propriétaires à baisser le prix de vente de leur bien.

Dans les prochaines années, ce document peut empêcher certains propriétaires à procéder à la location de leur logement. Et pour cause, ce dernier est trop gourmand en énergie mais seulement sur le papier.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.