Ce couple doit rentrer vite après un diagnostic de cancer terminal : un changement de vol qui coûte 8 000 dollars

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Alors qu’il était encore en pleines vacances, ce couple vient de connaître brutalement le cancer de la femme. Le mari a alors appelé la compagnie pour planifier en toute urgence un vol retour. Les standardistes ont facturé ce vol de retour à New York pour une somme astronomique de 8 000 dollars.

Ce séjour de rêve en Nouvelle-Zélande a été violemment interrompu alors que Patricia et Todd Kerekes profitaient encore de la beauté de l’Océanie.

Si cette exploration doit encore durer pendant quatre mois, ils ont été dans l’obligation de stopper leur séjour après six semaines passées à Auckland, dans la capitale.

En cause, Patricia Kerekes est tombée malade et elle souffre d’un cancer de la vésicule biliaire en phase terminale. Il reste à la femme environ 4 mois à vivre selon les estimations.

Après les conseils de son médecin, Patricia a décidé de rentrer à New York et c’est là que le parcours du combattant du couple commence.

Une discussion de 4 heures au téléphone…

Le mari a contacté immédiatement la compagnie, Air New Zealand pour changer la date de leur billet retour. Tedd a expliqué à radio New Zealand : « Dès le premier appel, je leur ai dit que ma femme était gravement malade, que nous étions en vacances et que nous devions rentrer chez nous ».

Mais la compagnie fait la sourde oreille : « C’était toute une série de longues pauses, et je ne pouvais pas dire s’ils discutaient avec des collègues ou travaillaient sur l’ordinateur. Quand ils me reprenaient au téléphone, ils me disaient que mon changement de vol allait me coûter 8 000 dollars ». Soit environ 7 400 euros.

Si la compagnie exige des frais, le mari est choqué de voir une telle somme pour une simple modification. Pour le vol aller, le couple a choisi de voyager en classe affaires et pour le retour, il a réservé un vol tout confort.

Face à cette situation d’urgence, ils veulent le plus tôt possible deux sièges pour rentrer à New York. Et finalement, le couple a accepté de payer les 8 000 dollars pour quitter la Nouvelle-Zélande le 26 février dernier.

Le couple a bénéficié d’un remboursement après le voyage

Le mari qui a passé 4 heures en ligne avec le standard de la compagnie a confirmé que c’était une dépense d’énergie pour rien : « Ce sont des heures en moins passées avec mon épouse ».

Cela a été une mauvaise publicité pour Air New Zealand. Alisha Armstrong, sa directrice générale a rédigé un communiqué d’excuses auprès des époux tout en annonçant le remboursement intégral des 8 000 dollars.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.