CAF : comment vous allez obtenir votre argent ? La façon de vous payer change !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Cet automne, la CAF va entamer une expérimentation concernant le paiement direct des allocations versées par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Elle prévoit l’application de ce mode de paiement pour début 2025. Chaque allocataire va connaître automatiquement le montant de ses droits afin d’éliminer des démarches préalables.

Cette phase de test sera mise en place au sein de cinq CAF considérées comme centres pilotes. Il va y avoir un pré-remplissage automatique des déclarations de revenus trimestrielles.

Selon un communiqué de la CAF, ce changement va permettre aux bénéficiaires de faire une vérification des informations fournies afin de faciliter le processus.

Actu.fr précise que l’objectif est de diminuer le phénomène de sous-utilisation des aides disponibles. Les procédures deviennent ainsi moins complexes et plus simplifiées.

Comment la CAF fait le calcul ?

Le système de calcul des aides va également connaître une simplification. Les bénéficiaires vont ainsi avoir comme référence le montant net social qui s’affiche sur leurs documents de revenus. Cette mesure a pour objectif de réduire les erreurs de déclaration tout en ayant des montants alloués exacts et sans erreur.

Les versements des allocations par la CAF de fin 2023 et début 2024 ont été déjà effectués le 5 janvier et le 5 février 2024. Tout s’est bien passé car la gestion est devenue plus fluide et plus sécurisée.

Ce changement de la procédure par la CAF signe un nouveau souffle dans la gestion des aides sociales. Cela va permettre d’avoir une accessibilité élevée et une efficacité améliorée lors de la distribution des aides aux ménages français.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.