Bonne nouvelle : le LEP arrive dans le catalogue de cette banque en ligne avant la fin de l’année !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

C’est encore un cas rare dans les banques en ligne mais cette néo-banque va le faire bientôt ! Elle va proposer à ses clients le Livret d’épargne populaire avant la fin de l’année 2024.

Actuellement à 5 %, il est fort probable que le taux du LEP ou Livret d’épargne populaire va baisser le 1er août prochain.

Cependant, ce produit reste numéro un en termes d’épargne de précaution. Grâce à sa rémunération plus élevée que le Livret A, le LEP séduit encore beaucoup de Français.

En un an, le gouverneur de la Banque de France a constaté une ouverture de 2 millions de nouveaux comptes. Actuellement, près de 11,5 millions de Français sont détendeurs d’un LEP.

Le LEP est absent des offres des banques en ligne

Ces dernières années, l’exécutif a procédé à la promotion du LEP qui a été jusque-là peu connu par le public. Cependant, son essor est encore bloqué par quelques obstacles.

L’un d’entre eux est son absence sur le catalogue des banques en ligne et des néo-banques. Or, ce sont les jeunes qui sont les clients principaux de ces banques nouvelle génération.

La seule banque en ligne qui présente ce produit est Hello bank, la marque numérique de BNP Paribas.

Quant à BoursoBank et ses 6 millions de clients, cette banque en ligne ne propose pas encore le LEP. Mais bonne nouvelle, cela ne devrait plus tarder. Benoît Grisoni, le patron de cette banque en ligne a affirmé que le travail du LEP est bien engagé.

« Nous sommes conscients que c’est un manque. Nous voulons le proposer avant la fin de l’année [2024]. »

LEP : l’intégrer au catalogue n’est pas une mince affaire

Ajouter le LEP au catalogue de BoursoBank n’est pas si simple. En effet, cette banque débute par une page blanche et elle doit tout écrire de A à Z.

Pour ce faire, elle doit être capable de vérifier l’éligibilité de ses clients à l’ouverture du compte. Il y a également un contrôle tous les ans et c’est une obligation réglementaire.

Mais BoursoBank et ses 950 conseillers pour 6 millions de clients ne peuvent pas réaliser ces tâches fastidieuses et ce contrôle permanent sur la base d’une vérification de la déclaration de revenus.

Pour cela, BoursoBank tente de tout automatiser en utilisant une interface informatique (une API dans le jargon). Cette dernière est conçue par la direction générale des Finances publiques (DGFiP).

Des développements informatiques sont ainsi nécessaires pour mettre en marche ce projet d’envergure.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.

Laisser un commentaire