Beaucoup de Français ne savent pas qu’ils peuvent partir à la retraite à 62 ans à taux plein !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Certains Français peuvent obtenir une retraite à taux plein à 62 ans. Ils peuvent ainsi partir à la retraite avant l’âge légal sans perdre de l’argent. Décryptage.

Beaucoup de personnes ne nécessitent pas la cotisation du nombre de trimestres minimum pour avoir leurs retraites de base et complémentaire à taux plein.

On peut par exemple évoquer celles qui ont « inaptes » au travail. Selon l’article L351-8 du Code de la Sécurité Sociale, ces individus peuvent obtenir une retraite à taux plein dès 62 ans. Même sans remplir les conditions de durée d’assurance.

Etre « inapte » veut dire être dans l’incapacité de remplir les missions de son poste à cause de son état mental et/ou physique. Il faut être inapte à 50 % minimum.

Les personnes inaptes peuvent partir à la retraite avant l’âge légal

Ce caractère se détermine de deux façons. Manon Carlési, co-responsable de l’offre Transition Emploi Retraite chez Mercer France explique : « Soit la personne est médicalement reconnue comme inapte, car elle a consulté son médecin traitant ou un médecin du travail. Soit elle est présumée inapte ».

Cas 1

Pour le premier cas, c’est le médecin traitant du salarié ou le médecin du travail de son entreprise qui fait l’évaluation. « S‘il estime qu’il ne peut pas poursuivre son activité professionnelle sans nuire à sa santé, il remplit une fiche d’inaptitude ».

Par la suite, il faut que le salarié transmette cette fiche à la caisse de retraite au moment où il demande sa retraite anticipée. S’il veut partir à 62 ans, la préparation du dossier doit se faire à ses 61 ans et demi.

Pour cela, il devrait marquer dans son formulaire de demande la mention « demande de retraite anticipée ».

Manon Carlési ajoute qu’ : « Elle sera ensuite examinée par le médecin conseil de l’organisme qui attribue la retraite. Celui-ci donnera son aval ou cherchera à poursuivre ses recherches, par exemple en organisant une consultation médicale avec l’assuré ».

Cas 2

En ce qui concerne le second cas, les salariés qui sont « présumés inaptes » sont les travailleurs qui sont bénéficiaires d’une pension d’invalidité ou de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH).

Ils sont inaptes de plein droit sans faire un nouveau contrôle médical. Selon leur situation, leur pension ou allocation vont se transformer en pension de retraite pour inaptitude. Et ce, quand ils arrivent à l’âge de 62 ans.

Manon Carlési explique : « Il existe trois niveaux d’invalidité, déterminés par le médecin conseil de la CPAM : ceux qui peuvent encore travailler, mais dont la capacité de travail est réduite d’au moins 66%, ceux qui ne peuvent plus travailler et ceux qui ne peuvent plus travailler et qui ont besoin de l’assistance d’une tierce personne dans leur vie quotidienne ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.