Banques en ligne : Le revenu nécessaire pour obtenir une carte à débit différé

Mis en ligne le
par Marc

Certaines banques en ligne ont renforcé les critères d'accès aux cartes à débit différé, qui permettent de reporter les débits des transactions à la fin du mois.

Les cartes à débit différé offrent la possibilité de reporter les débits des transactions en fin de mois. Cependant, leur accès est devenu plus strict dans certaines banques en ligne. Cet article examine les seuils de revenus mensuels requis pour obtenir ces cartes. Ensuite, il explore pourquoi de plus en plus de clients optent pour des cartes à débit immédiat malgré leurs avantages.

Les seuils de revenus requis

Les banques en ligne sont de plus en plus sélectives quant à l’octroi de cartes à débit différé. Boursorama, par exemple, exige désormais un revenu minimum de 2400 euros nets par mois, contre 1500 euros auparavant. Ce, afin d’accéder à la Visa Ultim en débit différé. Chez BforBank, la carte Visa Premier nécessite un revenu minimum de 1600 euros, tandis que la Visa Infinite exige 4000 euros.

Fortuneo fixe les seuils à 1800 euros pour la Gold CB Mastercard et 4000 euros pour la World Elite CB Mastercard. Par ailleurs, Hello bank ! demande 1000 euros minimum pour la Visa Hello Prime. Enfin, Monabanq fixe le seuil à 1800 euros pour ses cartes Visa Classic, Premier et Platinum.

Les cartes à débit différé dans les banques en ligne

L’option du débit différé est principalement réservée aux cartes de catégorie moyenne et haut de gamme au sein des banques en ligne. D’ailleurs, les cartes d’entrée de gamme sont généralement conçues pour prélever les fonds en temps réel.

Toutefois, Monabanq fait exception en proposant une carte Visa Classic avec possibilité de débit différé. Il est important de noter que les néobanques n’autorisent pas leurs clients à avoir un solde négatif. Ce qui exclut l’option du débit différé. Parmi ces banques, on retrouve N26, Revolut et Ma French Bank.

Pourquoi opter pour les cartes à débit différé ?

Néanmoins, malgré leur accès plus restreint, les cartes à débit différé présentent des avantages significatifs. En effet, elles permettent de mieux gérer les contraintes budgétaires. Ce qui réduit les risques de refus de paiement dans des situations nécessitant une garantie. Par exemple, les réservations d’hôtels ou de locations de véhicules.

Malheureusement, de plus en plus d’usagers les délaissent au profit des cartes à débit immédiat. Même si elles sont classées comme cartes de crédit dans la classification européenne.

À propos de l’auteur,
Marc

Je suis un journaliste qui recueille, analyse et diffuse des informations à un large public. J'essaie de couvrir des sujets variés, allant de l'actualité politique à l'actualité sportive, en passant par les sujets sociaux et culturels.