Augmentation de salaire pour ces fonctionnaires en 2023 !

Mis en ligne le
par Valérie Rouzaud

L'augmentation de salaire de 2023 est une bonne nouvelle pour les employés du secteur public et du secteur privé. Cependant, cette situation ne concerne que certains fonctionnaires.

Avec l’adoption du décret, les employés du secteur public et privé peuvent s’attendre à une augmentation de salaire à partir de janvier 2023. C’est en soi une bonne nouvelle, compte tenu du taux d’inflation enregistré depuis début 2022. Malheureusement, tout le monde ne profitera pas de cette hausse de 1,8 %. Alors, comment savoir si vous pouvez en bénéficier ?

Augmentation de salaire : une 4e mise à jour

Les États ont pris soin de cibler la catégorie des professionnels sociaux qui en ont le plus besoin. D’après les dernières nouvelles, il s’agit de la 4e mise à jour en seulement 15 mois. Cette tendance s’explique en grande partie par les tensions sur le marché du travail et la hausse du coût de la vie en général. Précisément 6,2% à fin octobre 2022. Par conséquent, afin de garder les employés motivés, les employeurs n’ont d’autre choix que d’augmenter les salaires.

Hausse des rémunérations dès le 1er janvier 2023

Les fonctionnaires appartiennent donc à la catégorie des professionnels sociaux concernés par cette augmentation salariale. Mais ils ne sont pas les seuls, car cela affecte aussi le personnel des administrations locales et des hôpitaux publics. Et selon les statistiques actuelles, 41 % des employeurs embauchent à l’extrémité supérieure de l’échelle salariale. Avoir le meilleur dans votre équipe n’est plus considéré comme acquis. En revanche, 43% d’entre eux pensent qu’ils vont augmenter leur salaire, même s’ils n’ont pas encore précisé le pourcentage exact. Quoi qu’il en soit, les augmentations ciblées sont plus intéressantes pour les recruteurs, 75 % des recruteurs envisageant ce scénario.

Après cette augmentation, le salaire minimum des fonctionnaires sera fixé à 1 712,06 €. C’est suffisant pour justifier les sourires qui doivent être évoqués sur les visages des personnes visées. Bien sûr, la différence entre le taux d’inflation d’environ 6 % et le taux d’augmentation de 1,8 % est grande. Heureusement, il existe une aide gouvernementale pour compenser le manque à gagner.

À propos de l’auteur,
Valérie Rouzaud

Passionnée par l'écriture et le digital, je suis tombée dans la marmite de la rédaction depuis 8 ans déjà. J'aime décrypter les actus et j'ai surtout de l'attrait pour l'actualité people et le monde de la télé-réalité.