Arnaque aux faux testaments : Près de 6 millions d’euros de perte pour les victimes

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Cette arnaque aux faux testaments vient de l’idée du notaire Christophe Taurisson. En somme, son escroquerie visait des dossiers de défunts n’ayant pas d’héritier réservataire.

publicité

Cette arnaque aux faux testaments entrera en jugement le 27 mars prochain. Ainsi, le tribunal de Cusset, dans l’Allier, va juger 9 personnes impliquées dans cette escroquerie visant des défunts sans héritiers. Il faut dire qu’ils ont détourné près de 5,6 millions d’euros de successions en falsifiant des documents.

Arnaque aux faux testaments : un notaire aux passifs douteux

Cette arnaque aux faux testaments vient de l’idée du notaire Christophe Taurisson. En somme, son escroquerie visait des dossiers de défunts n’ayant pas d’héritier réservataire. Ainsi, à l’aide de ses complices, le notaire a créé de faux documents démontrant des ayants droits fictifs. Il a notamment élaboré sa combine avec un responsable d’Ehpad de Fréjus, un expert de la généalogie et bien d’autres. Ils ont alors réussi à soutirer des millions d’euros à leurs victimes grâce à cela.

publicité

Malheureusement pour lui, le notaire avait déjà des passifs douteux qui remontent à 2004. Son passé sombre a refait surface après plus de 10 ans grâce aux déclarations d’une de ses consœurs. En effet, un testament d’une défunte très fortunée lui a sauté aux yeux. Ainsi, cette notaire a émis un doute sur la véracité de ce testament en 2012.

Le dossier qui a signé la fin de l’escroquerie

Malgré son intégrité déjà remis en cause il y a quelques années, le notaire Christophe Taurisson a continué ses magouilles. Toutefois, cela va prendre fin avec le dossier Daniel Mazeas. En effet, en plus d’avoir déjà perdu sa femme, ce chauffeur de taxi n’avait pas d’héritier. Ainsi, le notaire a créé un faux testament olographe grâce à l’aide d’une complice en Turquie. Si auparavant, il n’a pas encore rencontré de problème, cette fois, il n’a pas eu d’échappatoire.

publicité

Il faut dire que l’apparition soudaine d’une héritière venant de Londres a éveillé les soupçons. Elle a ainsi voulu faire valoir ses droits à l’aide du faux testament rédigé seulement une semaine avant le drame. Seulement, l’huissier avait déjà en main un autre testament. Ainsi, cela a conduit à la vérification de l’authenticité des documents, conduisant à prouver la fraude du notaire.

Les avocats se prononcent concernant l’affaire

Les investigations menées ont démontré l’implication d’au moins 10 personnes dans ce détournement. Bien évidemment, Christophe Taurisson a le plus à perdre en étant le cerveau de l’arnaque. Il va ainsi purger une peine exemplaire selon la gravité de ses actes. Les avocats des parties civiles ont quant à eux exprimé leurs points de vue concernant l’affaire. Initialement condamné à 12 ans de prison, la peine du notaire a diminué à 10 ans de réclusion criminelle. L’avocate de la commune de Lubersac, Isabelle Faure-Roche, a expliqué que les aveux immédiats de l’accusé ont conduit à cela.

publicité

Pour sa part, le Maître Philippe Caétano trouve qu’il s’agit d’une peine tout à fait justifiée et équilibrée. De son côté, l’avocat de la défense, Maître Stéphane Babonneau estime que son client ne mérite pas cette lourde condamnation. Dans tous les cas, la défense peut encore saisir la cour de cassation dans les jours qui viennent.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.