Arnaque au faux testament : une coiffeuse a soutiré de l’argent à ses clientes âgées pour l’envoyer à un arnaqueur !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Cette histoire s’est déroulée dans les Côtes d’Armor. Récemment, une coiffeuse a été sanctionnée à huit mois de prison avec sursis probatoire.

Et pour cause, elle a réclamé de l’argent à ses clientes âgées de 70 à 90 ans entre septembre 2018 et août 2021. Son objectif était de ravitailler une arnaque au faux héritage dont elle était elle-même victime.

La coiffeuse a profité de la confiance de ses clientes pour soutirer de l’argent

Alors qu’elle était la proie d’un escroc, elle a également arnaqué les gens pour parvenir à ses fins. En effet, une coiffeuse de 49 ans a rencontré un homme qui s’est présenté comme un détective d’Interpol.

Ce dernier lui a fait croire qu’il va lui donner un testament apparemment faux. Ce document peut lui faire bénéficier d’un héritage de 147 000 euros.

Mais pour l’encaisser, l’arnaqueur lui a demandé d’envoyer de l’argent au Bénin en utilisant des tickets PCS (Prepaid Cash Services). Le Télégramme raconte que l’imposteur a sollicité la coiffeuse d’envoyer au quotidien un montant entre 250 et 500 euros par jour.

Son entourage et même sa banquière ont alerté cette personne sur un risque évident d’arnaque. Mais elle a refusé d’entendre leurs avertissements. Il y a eu près de 377 tickets PCS pour un coût total de 56 000 euros.

A son tour, elle a commencé à demander de l’argent à ses clientes âgées de 70 à 90 ans. Elle a abusé de leur confiance en faisant plusieurs retraits d’argent avec la carte et le code de ses victimes. Elle a pu retirer jusqu’à 4 800 euros.

Durant son jugement, la condamnation de la coiffeuse a été huit mois de prison avec sursis probatoire sur une période de cinq ans. Cette peine de prison est accompagnée d’une indemnisation de 6.900 euros pour l’une des victimes à cause du préjudice moral et financier.

Les deux autres victimes ont demandé le renvoi de l’affaire.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.